Provence | Voyages | Weekend en France

Idée weekend : Aix-en-Provence et ses alentours

5 avril 2019

À trois heures de Paris en TGV se trouve le dépaysement total ! Nous y avons goûté le temps d’un weekend à Aix-en-Provence et dans ses environs. Entre villes et villages, verres en terrasse et promenades en pleine nature, nous partageons avec vous quelques photos et adresses pour un weekend dans la région. On en a pris plein la vue tout en faisant le plein de Vitamine D. Un petit concentré de bonheur cette échappée provençale.

 

L’itinéraire

 

 

Jour 1

 

Le matin

Arrivés très tard le vendredi soir après une semaine de travail éreintante, notre weekend a véritablement débuté le samedi matin. Nous avons retrouvé L., ma plus jeune soeur et notre guide de choc pour ce weekend inoubliable. Au programme, petit-déj’ en terrasse en plein soleil. Le bonheur, le vrai ! Puis, balade dans les rues d’Aix-en-Provence, une ville sublime et tellement agréable. Ici tout y est plus lent, plus cool et plus coloré. Autant dire que le contraste avec Paris était saisissant et nous a fait un bien fou.

 

 

L’après-midi

Après le déjeuner, ma soeur qui nous connaît bien nous a fait la surprise d’aller déguster du vin. Direction le Château du Seuil. Si nous n’avons pas pu voir le château, nous avons dégusté la production locale, pleine de soleil et de caractère dans un espace immense et tout neuf. Bref, nous ne sommes pas repartis les mains vides 😉

 

 

Changement de décor avec une balade au milieu des pins sur un sentier charmant à Bibemus. Un réel plaisir de se retrouver en pleine nature ! En bonus, une vue incomparable sur la Sainte Victoire.

 

 

L’heure de l’apéro se rapprochant dangereusement, nous avons décidé de pousser jusqu’à Marseille. Je n’y avais pas remis les pieds depuis une éternité. Nous avons mis le cap vers le vieux port qui avait sorti toutes ses terrasses pour profiter des derniers rayons de cette belle journée de mars.

 

 

Puis retour vers Aix et dîner en centre ville. L’hôtel ? Rien d’exceptionnel : un Ibis qui a fait le job mais n’envoyait vraiment pas du rêve.

 

Jour 2

Le matin

Nous avions eu la bonne idée de ne pas prendre notre train du retour trop tôt. Ainsi, nous avons pu profiter d’une journée complète pour partir à la découverte de l’arrière-pays. Au programme : Roussillon et ses flamboyantes couleurs, Gordes et ses vieilles pierres ou encore Lourmarin et son charme incroyable au coucher du soleil.

 

En chemin

 

Première étape donc, Roussillon ! Le nom parle à tout le monde mais j’ai été surprise d’apprécier autant de m’y arrêter. Impression partagée par Monsieur Chéri. Le village d’abord, et ses tons rose-oranger est vraiment adorable. Comme beaucoup, nous n’avons pas résisté à nous promener sur le Sentier des ocres, une merveille de la nature au beau milieu de la Provence. On se serait vraiment cru dans l’Utah ou en Arizona. Comme quoi, la France a tellement à offrir pour qui sait la partir à sa rencontre !

 

 

Deuxième étape : Gordes. Perchée sur un rocher au beau milieu du parc naturel du Luberon, Gordes est un village plein de personnalité et de caractère.

 

 

Nous avions prévu de déjeuner dans un restaurant gastronomique mais hors saison, beaucoup d’établissements sont fermés. C’est pourquoi nous nous sommes rabattus sur un restaurant un peu au hasard. Et grand bien nous en a pris ! On vous recommande La Bastide des Pierres, un restaurant italien de grande qualité. Les produits étaient top en qualité et même Monsieur Chéri, notoirement « difficile » quand il s’agit de la gastronomie de son pays, était conquis.

 

 

L’après-midi

Troisième étape : un saut par l’Abbaye Notre-Dame de Sénanque. Si le nom ne vous dit rien, sachez que vous l’avez pourtant sans doute déjà vu en photo. Dans une de ces innombrables photos de bloggueuses dans des allées de lavande par exemple. Pas d’inquiétude, je vous épargnerais ça ! En plus, ce n’était pas du tout la saison donc même si j’avais voulu ça aurait été un fail total. Blague à part, cet endroit me tenait particulièrement à coeur. Pourquoi ? Parce qu’il est menacé. En effet, cette abbaye cistercienne romane du XIIe siècle, trésor de notre patrimoine français, est menacée d’effondrement. Si vous souhaitez soutenir ce lieu magnifique et chargé d’histoire, courrez le visiter. Achetez les produits fabriqués par les moines (huile d’olive notamment). Ou encore soutenez l’édifice par vos dons. Bon à savoir, l’Abbaye de Sénanque a été sélectionnée pour bénéficier du prochain loto du patrimoine.

 

 

Dernière étape d’une journée décidément mémorable : une petite balade dans Lourmarin. Il est sans doute plus judicieux de s’y rendre en matinée (pour la position du soleil) mais nous avons apprécié cet arrêt. Des vieilles pierres, de jolis clochers, un château … Que demande le peuple ?

 

 

Retour vers Paris en fin de journée, du soleil plein les yeux et des souvenirs plein la tête.

 

* * * * *

Mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *