Lectures

Il était une lettre de Kathryn Hughes, un livre efficace

1 décembre 2017

Efficace et plaisant, je vous parle aujourd’hui du roman de Kathryn Hughes « Il était une lettre » paru chez Livre de Poche. Une jolie parenthèse dont je recommande la lecture. 

 

Pourquoi ce livre ?

 

Il est curieux qu’un livre évoquant les caprices du destin et les « et si » me soit précisément tombé dans les mains par hasard. Un signe peut-être, qui sait ?

En ce moment, j’ai une telle boulimie de lecture que j’ai souvent recours à la bibliothèque de mon comité d’entreprise, très bien fournie. Je m’y rendais en quête du roman d’Adélaïde de Clermont Tonnerre, Le dernier des nôtres. Ce dernier étant déjà emprunté, j’ai regardé les présentoirs et suis tombée sur Il était une lettre, dans la sélection des bibliothécaires (c’est eux qui ont collé le petit coeur vert). Grâce à la communauté des lectrices d’Instagram, l’ouvrage ne m’était pas tout à fait inconnu car j’avais lu plusieurs critiques élogieuses à son sujet. Je suis donc repartie avec … 

 

La quatrième de couverture

 

« Manchester, 1973. Tina, secrétaire dans une compagnie d’assurances, est bénévole dans une boutique caritative le samedi. Cette activité lui permet d’échapper quelques heures à son mari, Rick, violent et alcoolique. Alors qu’elle trie de vieux vêtements, dans la poche d’une veste de costume, elle met la main sur une lettre jamais ouverte ni postée. C’est une demande en mariage, datée de septembre 1939. Émue, Tina décide de retrouver la destinataire de ce courrier, Chrissie, pour le lui remettre. Une simple enveloppe peut-elle contenir la clé du bonheur ? Et le chagrin d’une femme saurait-il illuminer la vie d’une autre ?
À plusieurs décennies d’intervalle, deux histoires d’amour brisées en plein vol, deux destins de femmes au cœur meurtri. Un roman bouleversant ». 

 

Ca raconte quoi ?

 

Ce livre raconte un rendez-vous manqué. Un amour fou et sincère brisé net par une succession d’évènements malheureux. La lettre qui aurait pu changer le cours de l’histoire ne sera jamais remise à son destinataire. Des années après, elle tombera dans les mains d’une jeune femme qui s’y raccrochera comme à une bouée de secours. Celle-ci fuyant le désastre de sa propre existence mettra alors tout en oeuvre pour retrouver celle à qui la lettre était destinée et changera alors le cours de sa propre vie. Une histoire de destins croisés assez classique dans l’esprit mais très réussie.

 

Verdict

 

J’ai passé un excellent moment avec ce livre. Il faut le prendre pour ce qu’il est : une histoire prenante dont le dénouement est somme toute assez prévisible et qui ne réinvente pas le genre. Pourtant, ça fonctionne bien. L’auteur ne tombe jamais dans le pathétique ou la mièvrerie, ce qui est appréciable et le rythme est très bon. Mention spéciale pour sa description de la psychologie de son personnage principal face aux violences dont elle est la victime. J’ai trouvé étonnement juste et bien dosé cet aspect du livre. 

Bref, de bout en bout, on aime lire cette histoire. Mon avis sans être délirant d’enthousiasme est en tout cas largement positif et je vous en recommande la lecture. 

 

Pour quel public ?

 

Tout public.

 

Et le style dans tout ça ?

 

Ce n’est pas un livre que je lirais pour le style, qui ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. L’écriture coule toute seule mais rien de transcendant dedans.

 

Lu entre Paris et Tours – Novembre 2017

*****

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.