Bourgogne | Voyages | Weekend en France

Bourgogne : de la Fête des Grands Vins de Bourgogne au Clos de Vougeot

2 décembre 2017

Pour conclure en beauté notre weekend en Bourgogne, direction la Fête des Grands Vins de Bourgogne et les vignobles de la Côte de Nuits jusqu’au Clos de Vougeot. Si vous avez suivi le début de nos aventures, vous savez déjà que notre samedi a été bien chargé, entre caves, vignes et dégustations de spécialités locales.

La journée du dimanche n’a pas été en reste ! On vous raconte ?

 

* * * * 

 

9:00 : Après notre mémorable dîner à l’Abbaye de la Bussière, nous nous sommes octroyés une mini-grasse matinée. Comprendre, rendez-vous au petit-déjeuner à 8h30 pour un départ vers le Palais des Congrès à 9h tapantes. Oui je sais, j’ai une définition très personnelle de la grasse mat’ !!! Mais chapeau à toute notre joyeuse équipée car tout le monde était à l’heure. Même les italiens ce qui relève de l’exploit !

 
 

La Fête des Grands Vins de Bourgogne 

 

Qu’est-ce-que c’est ?

 

Première étape de cette « deuxième » Glorieuse : la 145e Fête des Grands Vins de Bourgogne. Celle-ci se tient chaque année le weekend de la vente des vins des Hospices de Beaune dans le Palais des Congrès, à un quart d’heure à pied environ du centre ville. Le vendredi est réservé aux professionnels mais l’évènement est ouvert au grand public le samedi et le dimanche. 

Comme c’était le deuxième jour, nous sommes venus avec nos verres achetés la veille. Nous avions vu les locaux venir verre à la main aux dégustations et avons retenu le truc. Autant dire que nous n’étions pas peu fiers de paraître aussi pros !

Cet évènement n’est pas une simple foire aux vins. D’ailleurs, ce n’en est pas une car vous ne pouvez rien acheter sur place. En revanche, vous pouvez y déguster plus de 3000 vins provenant d’environ 700 domaines de Bourgogne, soit une centaine d’appellations. Le rêve non ? 

 
 
 
Le prix

 

L’entrée est plus chère que celle de la cave des Hospices (21€ sans verre). Mais pour avoir accès aux vins des deux ou trois années précédentes sur toutes les appellations de la Bourgogne, ça les vaut amplement. Surtout quand on pense que le moindre verre de vin à Paris vous est facturé minimum 10€.  

 
 
 
Verdict

 

Autant le dire, il faut quand même être un peu averti pour ne pas s’y perdre. Soyez un minimum préparés et ne comptez pas trop sur les conseils et recommandations des personnes présentes sur le salon. Hormis quelques rares exceptions, ils sont là pour vous verser ce que vous leur demandez et pas pour disserter sur le vin que vous êtes en train de boire. Pour ça, il faudra vous rendre chez les producteurs directement. 

Un atelier dégustation est proposé tous les quarts d’heure. Ces ateliers sont remarquablement menés et très instructifs. Foncez-y sans hésiter.

Autre animation intéressante : un entraînement pour développer votre « nez ». Dans ces contenants, « fruits rouges », « boisé », « agrumes » etc … Esthétique et ludique (et oui, nous avons identifié la senteur mystère). Nous avons beaucoup apprécié cette animation. 

 

 

De Beaune au Clos de Vougeot : la Côte de Nuits

 

12:00 : Retour dans Beaune pour un déjeuner sur le pouce et quelques emplettes. Il y avait foule … Je ne recommanderais pas trop d’acheter votre vin en ville, mais plutôt de vous rendre directement chez les producteurs. Continuez à lire, une bonne adresse arrive !!!

13:30 : En voiture ! En toute bonne logique, après les vignobles du sud de Beaune, il convenait d’aller explorer le nord. En avant donc pour parcourir la Côte de Nuits. Entre nuages noirs et éclaircies, la lumière sur les vignes était indescriptible. Je regrette de n’avoir pas pris plus de photos car c’était vraiment superbe. 

Je voulais absolument m’arrêter à Nuits Saint Georges chez un producteur dont j’avais goûté le vin le matin. Ce fut un fail total puisque tout était fermé. Et oui, aussi absurde que cela puisse sembler, beaucoup de caves sont fermées pendant les Trois Glorieuses. Une prochaine fois, nous appellerions en amont. 

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le Château du Clos de Vougeot. C’est le haut lieu de la première Glorieuse (le chapitre de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin) en plus d’être terriblement photogénique. Rien à déguster sur place mais le château se visite. 

 

 

 

La Grande Cave de Vougeot

 

Non planifiée dans notre itinéraire de départ, nous avons eu la chance de tomber sur la Grande Cave de Vougeot. Et la chance plus grande encore d’y être accueillis par un jeune homme enthousiaste, passionné et très sympathique. Nous avons opté pour la dégustation « connaisseurs » à 15€. Elle comprend quatre verres dont 1 grand cru et vaut vraiment la peine. Vous pouvez aussi faire quelques pas dans la cave avant de faire quelques belles acquisitions. Les prix sont beaucoup moins chers qu’à Beaune et la sélection très intéressante. En outre, quand vous achetez pas mal de bouteilles, ce qui fut notre cas, la dégustation vous sera sûrement offerte. Une belle adresse !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *