Lectures

La révolte de Clara Dupont-Monod : une ode à Aliénor d’Aquitaine

14 juin 2019

Le Grand Prix des Lectrices terminé, c’est avec plaisir que j’ai pu retrouvé ma propre pile de livres. Immédiatement après avoir terminé ma lecture « respiration », j’ai donc entamé la lecture de La révolte, un agréable roman historique écrit par Clara Dupont-Monod et publié chez Stock.

 

Pourquoi ce livre ?

 

Grande consommatrice de romans historiques, je ne pouvais résister à l’idée de lire La révolte. Les croisades, Aliénor d’Aquitaine, Richard Cœur de Lion … En outre, je dois avouer qu’ayant entendu et lu des commentaires particulièrement élogieux au sujet de cet ouvrage, j’étais curieuse de le découvrir à mon tour. Pour la petite histoire, il faisait partie d’une des sélections du Grand Prix des Lectrices Elle mais n’avait malheureusement pas passé le barrage du choix du jury du mois. Alors puisque le livre n’est pas venu jusqu’à moi, je suis allée jusqu’à lui …

 

Ça raconte quoi ?

 

La révolte, comme son nom l’indique, nous fait revivre le soulèvement des fils d’Aliénor d’Aquitaine contre leur père, le terrible Henri Plantagenêt. Au moyen d’une narration à la première personne alternée entre les deux protagonistes, Richard Cœur de Lion et Aliénor d’Aquitaine, Clara Dupont-Monod plonge le lecteur au cœur des évènements tels que vécus et ressentis par les personnages.

 

La quatrième de couverture

 

« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien – tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »
Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Coeur de Lion.

 

Et le style ?

 

Le style de La révolte est particulièrement agréable et emprunt d’une certaine poésie. J’ai été conquise. L’idée de la narration alternée entre la mère et le fils était une très bonne idée et rend la lecture plaisante et pleine de relief.

 

Verdict

 

Un excellent moment de lecture et une très jolie plume

 

Clara Dupont-Monod a un vrai talent de conteuse. Dès les premières pages, j’ai été happée par cette histoire qui se lit avec une incroyable facilité et qui vous emporte. Je l’ai lu en deux jours, n’ayant pas réussi à le lâcher. Ce livre restera donc un excellent moment de lecture. Il m’a aussi donné envie de me documenter davantage sur cette époque, signe qu’il a plus que suscité mon intérêt !

 

Quelques petites critiques toutefois …

 

D’abord – et l’auteur ne s’en cache pas – de nombreuses libertés sont prises avec la réalité historique. Pas gravissime dans la mesure où ce parti pris est annoncé et assumé. Pourtant, j’ai trouvé que le fait d’occulter certains évènements a pour effet d’enfermer les personnages dans une forme de caricature. J’ai regretté que les traits de caractère des personnages soient un peu trop forcés et manquent de nuances. L’Aliénor combattive, le Richard Cœur de Lion vivant dans l’ombre des ambitions de sa mère, un Plantagenêt barbare et colérique…

Ensuite, je n’ai pas tout à fait compris le choix de l’auteur d’arrêter le récit là où elle l’arrête (je n’en dirai pas plus).

Enfin j’ai trouvé dommage – et peu utile – de faire intervenir d’autres narrateurs en toute fin de récit. Cela apporte peu au récit et tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.

Conclusion ?

 

Indépendamment de ces quelques petites réserves, j’ai beaucoup aimé ce livre dont je recommande la lecture.

 

 

Lu début juin 2019

* * * * *

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.