Californie | États-Unis | Voyages

Que faire en une journée autour de San Francisco ? Idées d’excursions

10 septembre 2017

Que faire depuis et autour de San Francisco lorsque l’on ne dispose que d’une journée ? Voilà la question que je me suis posée lors d’un passage éclair de quelques jours à San Francisco.

Je vous propose ici deux itinéraires pour une excursion à la journée.

  • Un itinéraire au nord de la baie dans les vallées viticoles de Napa et Sonoma, un parc naturel et la maison de Jack London
  • Un circuit au sud de San Francisco au bord de l’océan Pacifique et dans la Silicon Valley

Deux ambiances radicalement différentes, donc à vous de choisir ! Nous, nous avons adoré les deux.

 

* * * * *

Une journée au nord de la baie de San Francisco

 

Les temps forts de cet itinéraire : 

 

  • La descente de Lombard St., la rue la plus tordue des États-Unis en voiture
  • La traversée du Golden Gate Bridge
  • La visite du Jack London State Historic Park dans lequel vous verrez la maison brûlée de l’auteur, sa tombe et visiterez un musée consacré à sa vie, le tout dans un parc magnifique
  • La visite d’un vignoble à Sonoma
  • Le déjeuner dans un Relais Châteaux avec un vue panoramique sur les vignes de Napa
  • La traversée de la Napa Valley
  • Une promenade dans le parc de sequoias géants de Muir Woods au crépuscule

 

Temps total de conduite : Environ 3h30 (sans circulation)

 

 

Si vous le souhaitez, débutez votre itinéraire par Lombard St. et la descente de la rue la plus tordue des États-Unis, avec ses tournants en épingle à cheveux au milieu des parterres de fleurs. Pour cela, dirigez-vous vers le nord sur Hyde St. Vous y croiserez d’ailleurs le cable car Powell & Hyde. Au croisement avec Lombard St., prenez à droite et en avant pour la descente. Sur Leavenworth St, prenez à gauche vers le nord puis à gauche sur Chesnut St. Au niveau de Larkin St., se diriger à gauche puis à droite pour récupérer Lombard St. Suivez cette rue tout droit jusqu’à récupérer la 101.

Vous passerez sur le Golden Gate Bridge et continuerez tout droit jusqu’aux environs de Novato. Là, vous bifurquerez sur la 37 en direction de Sonoma. Au niveau de Sears Point, vous emprunterez la 121 (à gauche) puis Arnold Drive. C’est toujours tout droit vers le nord. En chemin, vous traverserez le comté de Sonoma et ses célèbres vignes, du sud vers le nord. 

 

Sur les traces de Jack London

 

Le Jack London State Historic Park est facile à trouver. Après vous être acquittés de $10 par voiture pour le parking, l’entrée est gratuite. Plutôt une bonne nouvelle quand on est quatre dans la voiture.

Sur place, il y a quatre points d’intérêt : la maison-musée (à l’entrée), le parc en lui-même, la tombe de l’auteur et la maison qu’il avait commencé à construire et qui fut incendiée avant d’être terminée. Le musée est sympa et on y apprend plein de choses sur la vie et les très nombreuses aventures de Jack London et de sa femme. La tombe (à environ 1,5 kilomètres en contrebas) est un gros caillou au milieu d’immenses arbres. C’est tellement tranquille …

Une jolie balade, même s’il faut mieux regarder où vous marchez : des serpents à sonnettes habitent les lieux. Je ne sais pas vous mais j’ai une phobie totale des serpents et ai donc fait rire tout le monde en faisant des bonds au moindre bruit. Pas mon proudest moment, comme disent les américains. Les ruines de la maison rêvée par London sont impressionnantes. Munie de mon Kindle, je n’ai pas résisté au plaisir de lire, en ces lieux, quelques lignes de Martin Eden.

 

 

Un stop dégustation à Sonoma

 

À littéralement 200 mètres de chez Jack London à Sonoma, nous nous sommes arrêtées au Domaine Benziger, que l’on m’avait recommandé pour ses vins bio. Le domaine est magnifique mais quelque chose me gêne profondément dans l’approche que les américains ont de l’oenotourisme. 

D’abord, tout est hyper « marketing » et à mille lieux de nos producteurs français. Ça me dérange cette façon de voir le vin avant tout comme un business. La couleur était annoncée : $20 pour déguster cinq vins. Là, déjà, ça partait mal. Ensuite, la dégustation a lieu au bar et sans aucune explication à part deux lignes sur une feuille. Débrouillez-vous avec ça ! Nous avons bien essayé de poser des questions mais la dame, qui de surcroît n’était pas très aimable, été occupée à servir d’autres personnes. Les quelques fois où elle a répondu, c’était pour réciter les mêmes phrases que sur la fameuse feuille. Aucun intérêt. 

Enfin, que dire du vin ? Quelle déception ! C’était certes du bio mais à part un fort degré d’alcool, on ne sentait pas grand chose et les rares arômes perçus n’avaient aucune longueur en bouche. Là où ça devient franchement comique, c’est que les bouteilles vont de 45 à 75 dollars. La grosse blague !

Alors ça ne veut pas dire que les vins de Sonoma ne valent rien. Juste qu’il faut savoir où aller. Du côté de Napa, je vous conseille par exemple (bien que trop cher pour nos standards français) le cabernet sauvignon que l’Auberge du Soleil fait faire chez un producteur local (Rutherford). Là, au moins, ça tient la route. 

 

Ma petite maman, la vraie photographe de la famille

 

Un déjeuner avec vue à l’Auberge du Soleil

 

À quarante minutes de Sonoma, nous avons rejoint la Napa Valley (un peu tard) pour un déjeuner sur la fabuleuse terrasse de l’Auberge du Soleil, un Relais Châteaux surplombant la vallée. L’endroit a deux restaurants : un gastronomique et un bistro-bar. Nous avons opté pour le second, plus simple pour un déjeuner et plus économique. Mais pour une addition divisée par deux, nous avons eu des produits qui venaient de la même cuisine et surtout la même vue incroyable. En bonus, nous avons assisté sans le vouloir à un mariage sur la terrasse inférieure. Très bon déjeuner. 

 

 

Le parc de Muir Woods et ses séquoias géants

 

Après avoir pris le temps de profiter de la vue, nous avons repris la voiture et avons traversé du nord au sud la Napa Valley. Ainsi, nous avons fait les deux vallées dans la journée. En revenant sur nos pas, nous avons repris la 37 puis la 101 en direction de San Francisco.

 

 

Peu avant le Golden Gate Bridge, nous nous sommes dirigées vers le Muir Woods National Monument. Comme son nom ne l’indique pas, il s’agit d’un parc et non d’un monument. Nous y sommes arrivées à 18h50. Donc, une demi-heure avant le coucher du soleil. L’endroit était désert ou presque, alors qu’il est souvent bondé dans la journée. C’était un vrai bonheur de profiter de la balade seules parmi les arbres, dans la lumière déclinante. Certes, pas top pour les photos. Toutefois, j’en garde un souvenir magique. 

 

 

Finalement, retour à San Francisco à la nuit tombée par une route un peu dangereuse alors prudence. Ça serpente beaucoup. 

 

* * * * *

Une journée au sud de San Francisco

 

Les temps forts de cet itinéraire : 

 

  • Un arrêt sur la plage à Half Moon Bay, paradis des surfeurs et des amoureux des baleines
  • Une visite du campus de l’Université de Stanford 
  • Un pèlerinage au Googleplex à Mountain View (à combiner si l’on souhaite avec d’autres sites de la Silicon Valley).

 

Temps total de conduite : Environ 2h20. En réalité, cette boucle peut facilement être faite en un après-midi si l’on décide de ne pas passer trop de temps à la plage.

 

 

Première halte de notre boucle au sud de San Francisco : Half Moon Bay, une petite station au bord du Pacifique à quarante cinq minutes de San Francisco par la highway 1 ou la 280. Nous y étions pour un mariage et avons apprécié ces paysages et les plages très appréciées des surfeurs (et des baleines !)

 

Après une halte pour goûter un sandwich au crabe sur la plage, reprenez la voiture pour vous diriger vers le campus de l’Université de Stanford. La route en prenant la 92 puis la 280 vers le sud est vallonée (prévoir des virages) et prend environ 40 minutes. Le campus est très étendu. Ainsi, essayez de vous garer à proximité du Main Quad. Baladez-vous, c’est absolument superbe.

 

 

Ensuite, pour finir cet après-midi, pourquoi ne pas s’arrêter au Googleplex à Mountain View ? C’est amusant de se retrouver à l’épicentre d’un moteur de recherche que nous pratiquons quasiment tous les jours. Je vous épargne les photos de moi sur les fameuses Google bikes (ouf !).

 

 

Verdict 

 

En conclusion, nous avons adoré ces excursions hors de San Francisco et juste à quelques heures en voiture. Pourquoi ? Parce que cela nous a permis de voir un autre visage de la Californie. Un peu de vin, beaucoup de technologies, la plage, les parcs naturels. Que demander de plus ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.