Californie | États-Unis | Voyages

Deux jours à San Francisco : un itinéraire optimisé

8 septembre 2017

Vous avez prévu un voyage sur la côte ouest des États-Unis et avez quelques jours à San Francisco ? Cet article est fait pour vous !

Car oui, découvrir et apprécier San Francisco en 48 heures, c’est possible !

Que voir ? Que faire ? On vous dit tout … Et comme nous sommes super sympas, on vous donne même notre itinéraire, optimisé pour limiter les dénivelés trop importants et voir un maximum de choses en un minimum de temps. 

Alors évidemment, on marche beaucoup mais je vous assure que la récompense est à la mesure de l’effort !

J’ai conçu cet itinéraire pour ma petite maman qui n’avait jamais vu San Francisco et elle a adoré. Tout comme les deux amies qui nous accompagnaient (et oui, c’était un vrai voyage de filles). Quant à moi, qui n’y étais pas retournée depuis un roadtrip entre amis il y a plusieurs années, j’étais ravie de pouvoir parcourir à nouveau les rues de cette belle ville. Disons-le, c’est ma préférée sur la cote ouest. 

 

 

Nous n’avions que peu de temps sur place, étant en Californie pour un mariage. Nous avons donc combiné deux jours à San Francisco, une journée au nord de la ville entre Muir Woods, la maison de Jack London et les vallées de Sonoma et Napa, et deux jours en bord de mer pour le mariage. À cela, nous avons rajouté également une virée dans la Silicon Valley sur le chemin du retour

 

En résumé

 

Jour 1 

 

  • Union Square, Chinatown, la Transamerica Pyramid, les escaliers de Filbert Street et le jardin Grace Marchant, la Coit Tower, l’Embarcadero, les lions de mer au Pier 39, Fisherman’s Wharf, les quartiers résidentiels du front de mer, le Palace of Fine Arts, Crissy Field, le Golden Gate bridge, Alamo Square Park et les Painted Ladies, Hayes Valley, le City Hall, la San Francisco Library, le United Nations Plaza, Nob Hill.

 

Jour 2

 

  • Alcatraz, le quartier hippie, une ballade en cable car sur la ligne Powell-Hyde jusqu’à Lombard Street, connue comme la rue la plus tordue des États-Unis. 

 

Ça vous tente ? Alors on vous emmène. 

 

Jour 1

– Sur la carte et dans le détail –

 

Itinéraire du matin

 

De Union Square à Fisherman’s Wharf

 

 

Union Square et environs

 

Il est 8h30 et nous sommes à Union Square, sur le départ, appareils photo et plan dans les mains.

 

 

Ainsi parées, nous nous dirigeons vers le nord sur Stockton St. pour un stop macha latte chez Boba Guys, une véritable institution à San Francisco (mon avis un peu plus bas).

 

 

Chinatown

 

Ensuite, en récupérant Bush St., nous nous retrouvons devant la Dragon’s Gate et pénétrons dans Chinatown en remontant Grant Avenue. Ça monte un peu mais c’est tout à fait gérable. Sur le chemin, quelques peintures murales sympas, des escaliers tout à fait uniques, des lanternons et des dizaines de boutiques. Devant Old St Mary’s Cathedral, on a adoré le contraste entre le lampadaire chinois, l’église en brique et le gratte ciel moderne. La cohabitation des cultures et des époques …

 

 

Nous avons ensuite pris à droite sur Clay St. Là, ça descend, jusqu’à Montgomery St. Levez-les yeux, vous êtes au pied de la Transamerica Pyramid, l’icône de la skyline de San Francisco. En tournant autour, nous avons récupéré Sansome St. que nous avons remontée jusqu’à Filbert St. 

 

 

Les Filbert St steps et la Coit Tower

 

À gauche se dressent les escaliers de Filbert Street qui conduisent à la Coit Tower (que je trouve personnellement très moche). Au début, la montée n’est pas géniale mais très vite, on se retrouve sur un escalier en bois au milieu d’un magnifique jardin fleuri et de maisons non moins magnifiques. Ensuite, que dire de la vue … Je vous laisse la découvrir. 

 

 

Au sommet, la récompense est de taille. Une vue superbe sur la ville et la baie. Si on regarde bien, on aperçoit au loin Lombard St. et ses lacets serrés (enfin à l’oeil nu, pas sur mes photos).

 

 

 

Pour changer un peu, nous avons emprunté Greenwich St. pour redescendre. C’est un peu moins joli que Filbert mais on passe quand même au milieu de jardins et de petits coins charmants.

 

 

Le front de mer et ses quais

 

Une fois l’Embarcadero atteint, nous avons bifurqué vers la gauche pour rejoindre le Pier 39, célèbre pour ses lions de mer. Bon, on ne va pas se mentir, c’est un peu le Disneyland de San Francisco : super touristique. Nous n’avons pas été emballées, même si certaines vues sont très sympas : le port, Alcatraz etc …

 

 

À quelques pas, nous rejoignons le Fisherman’s Wharf où nous nous arrêtons chez Boudin Bakery pour déjeuner (mon avis plus bas).  

 

 

Itinéraire de l’après-midi

 

De Fisherman’s Wharf au Golden Gate bridge et des Painted Ladies à Nob Hill

 

L’après-midi s’est articulé en deux temps. D’abord, une grande balade en bord de mer et à travers les beaux quartiers de la Marina jusqu’au mythique Golden Gate Bridge. Puis, une deuxième promenade à travers Hayes Valley, d’Alamo Square Park aux quartiers de Nob Hill.  

 

À l’assaut du Golden Gate Bridge

 

 

Après un bon repas, nous avons repris notre marche en direction du Golden Gate Bridge, en longeant le front de mer. Ça n’a l’air de rien sur la carte mais c’est assez long, avec quelques montées, et c’est magnifique. En sortant de Fort Mason, nous avons emprunté Beach Street et traversé un superbe quartier. Un coup de coeur pour ma petite maman qui a photographié chaque maison ou presque. Ça valait vraiment le coup, surtout d’un point de vue architectural. 

 

 

L’objectif ? Le Palace of Fine Arts et les maisons qui bordent ce parc. Le monument que l’on peut y voir est en réalité assez récent car il a fallu restaurer l’ouvrage de 1915, construit à l’occasion d’une exposition internationale Panama-Pacific. Là, on s’assoit un instant dans l’herbe et on savoure la quiétude et la beauté du lieu. 

 

 

Ensuite, on s’oriente vers Crissy Field. De là, une première vue époustouflante sur le Golden Gate Bridge. Si vous êtes comme moi, vous ne résisterez sans doute pas à l’envie de prendre quelques jumping pictures. Faites-vous plaisir !

 

 

Lorsque l’on arrive au niveau de la boutique « Warming Hut », on emprunte un petit escalier au milieu des fleurs pour monter en direction du Golden Gate Welcome Center.

 

 

C’est au milieu de cet escalier que vous aurez le plus beau point de vue sur le pont (enfin, c’est mon avis). Superbe ! 

 

 

Changement de décor …

 

De là, nous avons pris un taxi vers le parc d’Alamo Square, (environ 20$ à quatre, ça passe). Si vous préférez prendre le bus, optez pour le 28 (que l’on trouve juste devant le Golden Gate Bridge Welcome Center) jusqu’à Geary St. puis le 38 jusqu’au niveau de Steiner St. et marchez vers le sud. Attention, ça monte un peu. Au coin de Steiner et Hayes, vous aurez un point de vue exceptionnel sur les Painted Ladies, ces maisons peintes icônes elles aussi de San Francisco. Si vous grimpez sur la colline du parc, vous aurez en prime la vue sur le reste de la ville. Un chance de vivre ça dans la lumière d’une chaude fin de journée. 

 

 

Encore un peu de marche …

 

 

Après avoir photographié ces Painted Ladies comme il se doit, nous avons descendu Hayes St.  (vers l’est) et traversé un quartier résidentiel et assez animé. Lorsque l’on arrive à proximité d’Octavia St, on trouve beaucoup de petits restos et de boutiques. C’est une marche facile et assez sympa. 

 

 

Au croisement avec Van Ness Ave, prendre à gauche. On passe alors devant le City Hall (à droite et sur la photo ci-dessous), le War Memorial Opera House et le Herbst Theatre (qui se trouvent sur la gauche). Sur McAllister St, nous avons pris à droite pour passer devant la bibliothèque et le UN Plaza, mais aussi l’Asian Art Museum et les bâtiments de l’état de Californie.

 

 

Notre marche s’est achevée par une remontée de Larkin St jusqu’à Sutter, où se trouvait notre hôtel. Quelle journée !!!

 

Côté assiette

– Jour 1 –

 

Le petit déjeuner

 

Pour le petit déjeuner, nous avons fait au plus simple et au plus rapide, en nous arrêtant à un block de l’hôtel au Cozy Cafe. Vu de l’extérieur, c’est un petit boui-boui qui ne donne guère envie. Pourtant quelle bonne surprise ! Des produits d’une incroyable fraîcheur, un service nickel et une propreté de la cuisine (visible) vraiment top. Tellement satisfaisant que nous nous y sommes arrêtées les trois matins où nous étions à San Francisco. Ci-dessous, l’English muffin egg, cheddar, bacon et avocat. Délicieux. Super macchiato aussi (et contre toute attente).

 

 

En chemin, nous nous sommes arrêtées chez Boba Guys. L’endroit est hyper à la mode et leur strawberry matcha latte est, semble-t-il, LA boisson pour laquelle les locaux font la queue pendant de longues minutes. Histoire de ne pas complètement passer à côté d’une institution, j’ai donc, moi aussi, commandé mon strawberry matcha latte. Vous dire que je n’ai pas aimé serait une exagération. Je l’ai bu et j’ai bien aimé. Ceci dit, j’ai du mal à comprendre l’engouement quasi hystérique pour l’endroit. Rien d’exceptionnel. 

 

 

Le déjeuner

 

Ensuite, c’est chez Boudin Bakery que nous avons déjeuné. Le bâtiment en lui-même, en front de mer sur les quais, vaut le détour. À l’intérieur de cette institution, créée comme vous le devinerez sans peine par des français, vous trouverez un musée sur l’histoire du lieu. L’endroit est célèbre pour le sourdough bread. On a goûté et … c’est du pain quoi ! La nourriture était excellente. Super fraîche et très savoureuse. Nous avons toutes aimé nos plats. Un endroit à recommander et qui s’est parfaitement calé dans l’itinéraire. 

 

 

Le dîner

 

Après nos longues déambulations dans la ville, inutile de dire que nous étions un peu mortes. Nous avons donc fait au plus court en nous rendant dans un « diner » à quelques pas de l’hôtel. Grubstake nous a été recommandé par le réceptionniste de l’hôtel comme étant la quintessence du restaurant relax à la californienne. C’était très bien pour un dîner rapide (et étonnamment bon). Le vin au verre était excellent, ce qui est suffisamment rare pour être souligné. 

 

Verdict

– Jour 1 –

 

Nous étions quatre à tester cet itinéraire (une ado et trois adultes) et nous avons eu la même conclusion au terme de cette journée. Si c’était à refaire, nous ferions exactement la même chose. En résumé : « rien à jeter » et un maximum de choses vues en un minimum de temps. Donc, nous vous conseillons cet itinéraire et espérons que ça vous plaira. D’ailleurs, n’hésitez pas à venir nous raconter votre propre expérience à votre retour. 

 

Aspects pratiques

– Jour 1 –

 

Mois de l’année : Itinéraire testé en septembre. Beau soleil mais un peu frais (15 à 20° mais du vent).

Kilomètres parcourus : Une grosse quinzaine en minimisant les pentes, hors escaliers menant à la Coit Tower et au Golden Gate Bridge.

Hôtel : Hotel Carlton Joie de Vivre, 1075 Sutter St (entre Hyde et Larkin St)

Restaurants :

  • Petit déjeuner : Cozy Cafe (963 Sutter St)
  • Collation : Boba Guys, (429 Stockton St)
  • Déjeuner : Boudin Bakery, Fisherman’s Wharf, (160 Jefferson St)
  • Dîner : Grubstake, (1525 Pine St)

Conseils :

  • Il fait souvent frais voire froid à San Francisco. Mon meilleur conseil est de toujours avoir un manteau à proximité. Attention cependant, par une journée fraîche, j’ai pris un énorme coup de soleil sans m’en rendre compte. La petite brise est trompeuse. 
  • Pour deux jours, le Lonely Planet Pocket de San Francisco (en anglais) est très pratique avec sa carte pliable et à mon avis suffisant.

 

* * * * *

 

Jour 2

– Quelques idées –

 

Pour ce voyage, notre planning a été un peu saccadé. Ainsi, cela s’est traduit pas une seconde journée coupée en deux : l’après-midi de l’arrivée et le matin du départ. 

Parce qu’une de nos valises avaient été oubliée à Paris, nous avons passé l’après-midi de l’arrivée à faire quelques emplettes du côté d’Union Square. Pas vraiment le temps (ni l’énergie d’ailleurs) de se lancer dans de grandes explorations dès la sortie de l’avion. 

Quant au matin du départ, nous l’avons passé du côté de Lombard Street, après un petit café chez Saint Frank, (bon café et soi disant l’un des 21 meilleurs coffee shops des États-Unis selon Thrillist) et une promenade dans les rues de Nob Hill (attention ça grimpe).

 

 

Donc, sur la base de mon expérience antérieure plus que sur cette fois-ci, je vous suggère pour la deuxième journée :

  • Une visite de la prison d’Alcatraz (prévoir plusieurs heures)
  • Un ride en cable car sur la ligne Powell and Hyde (qui passe par Union Square) avec un stop à Lombard Street

 

  • Un petit tour dans le quartier hippie (rendez-vous au coin de Hayes et Ashbury pour l’épicentre du Summer of Love)
  • Une petite virée shopping sur Filmore St.

Only registered users can comment.

  1. Superbe itinéraire! Comme vous, j’avais 2 jours sur places (1 journée complète et deux demi-journées). J’ai suivi à la lettre votre itinéraire et c’était super 🙂
    La seule différence c’est que vu que j’avais les genoux en vracs, j’ai loué un vélo électrique pour faire l’itinéraire (On peut en louer directement depuis Uber). Ca permet de moins souffrir. Le premier soir, j’ai fait tout un tour de nuit le long des quais pour voir la ville illuminée (la vue sur la ville depuis Embarcadero, je crois que ca doit être Pier 7, est incroyable), puis je suis monté dans les hauteurs de Russian Hill, je suis allé voir les décorations de Noël à l’hotel Fairmont, et enfin je suis monté en haut de l’hotel Marriott pour la vue panoramique à 360 (Près de Union square – 780 Mission St, San Francisco, CA 94103). Très sympa.

    1. Super ! Tellement contents que notre itinéraire vous ait plu et vous ait permis d’optimiser votre temps à SF !
      Je retiens l’adresse pour la vue panoramique pour une prochaine fois et je valide à 100% l’idée d’une vue de la ville by night. Ça devait être magique !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.