Life | Mariages du monde

Être bridesmaid dans un mariage américain

8 novembre 2017

Si vous faites partie comme moi des mordus de l’univers du mariage, vous vous êtes forcément déjà demandé ce que donne un vrai mariage américain. Vous avez même peut-être fantasmé sur l’idée d’avoir des bridesmaids à l’américaine. Et bien je l’ai été, et je vous raconte cette folle expérience. 

 

 

Une tradition bien américaine

 

Vu de France, les mariages américains sont un peu des ovnis. Des sommes folles dépensées et des tas de traditions bizarres, que l’on a pas forcément envie d’importer chez nous. Bien présente dans tous les esprits, il y a l’image de la demoiselle d’honneur, qui porte une robe plus ou moins bien coupée et d’une couleur plus ou moins heureuse pour être raccord avec les autres copines de la mariée.

 

La demande

 

Alors quand une de mes très bonnes amies américaines m’a demandé d’être bridesmaid à son mariage en Californie, j’ai d’abord été saisie de panique. Avant même la question matérielle de la date et celle quand même essentielle du prix du billet d’avion, c’est à la tenue que j’ai pensé.

«Vous aurez toutes la même couleur mais tu peux choisir toi-même le modèle et la coupe». Gros ouf de soulagement. J’allais m’éviter une forme non flatteuse. Mais déjà l’angoisse est revenue. «Et la couleur, c’est quoi ?», ai-je alors demandé. «Radiant Orchid». Si vous êtes comme moi, vous êtes en train de vous dire «mais c’est une couleur ça ?». Et bien oui figurez-vous ! C’est une couleur entre le fuchsia et le violet et apparemment c’était THE couleur il y a deux ou trois ans dans les mariages américains. Bon, fuchsia ça passe … Heureusement que mes copines ont du goût …

 

 

Avant le mariage

 

En principe, les responsabilités des bridesmaids commencent bien avant le mariage. Il y a l’organisation de l’enterrement de vie de jeune fille (c’est la fameuse bachelorette party), puis éventuellement une bridal shower. Autant d’occasions de passer du temps avec la mariée, de bien se marrer et de décompresser avant le Jour J. C’est aussi le moment de finaliser le rôle de chacun pendant le mariage. Aux États-Unis, vous êtes « in the wedding », si vous avez un rôle précis à jouer pendant le mariage (parents des mariés, témoins, bridesmaids, flower girl etc…).

Étant donné mon éloignement géographique, je n’ai pas pu me joindre à ces différents événements et ai dû me coordonner avec la mariée et la wedding planner en arrivant la veille du mariage, pendant la répétition de la cérémonie. 

 

La mariée (qui prend bien soin d’éviter le coup de soleil) et sa wedding planner

 

Traditionnellement, la famille et les amis proches qui sont « in the wedding » participent au rehearsal dinner la veille du mariage. Il s’agit d’un repas, généralement en petit comité (ou au moins en plus petit comité). Plus intime, il permet de commencer à fêter le mariage, à porter des toasts, à faire quelques speechs. C’est aussi un rituel important pour briser la glace entre les invités du mariage. On donne généralement la parole aux bridesmaids pour quelques mots sur la mariée ou le couple qu’elle forme avec son futur mari. Je vous parle de celui de R. ici

Parfois, la soirée se prolonge chez la mariée pour quelques verres. N’oubliez pas qu’aux États-Unis, les dîners commencent généralement vers 18h donc ça n’emmène pas très tard. Et ça vaut mieux pour éviter les vilaines cernes le lendemain.

 

Le jour J

  

Peignoirs, champagne et maquillage

 

Le matin du grand jour, nous avons rejoint la mariée à 9h sur le lieu de la réception. C’était dans une magnifique villa surplombant l’océan Pacifique. Autant dire qu’elle avait bien fait les choses.

 

 

Sur place nous attendait un joli peignoir vert anis, une coupe de champagne et deux maquilleuses. La mariée avait tenu à nous offrir un maquillage professionnel en plus de divers petits cadeaux, dont le fameux peignoir en satin. Super généreux de sa part et très touchant. En même temps, ça lui garantissait aussi qu’on soit toutes belles sur les photos.

 

 

Deux par deux nous avons donc pris place sur les chaises de maquillage et nous sommes fait dorloter. J’avais demandé aussi à être coiffée (à mes frais parce qu’il ne fallait quand même pas exagérer), pour que l’ensemble soit harmonieux.

En cours de préparation les photographes et la vidéaste sont arrivés. Nous avons fait une « pause toast », puis nous nous sommes mises à danser. L’ambiance était top et les autres bridesmaids très sympas. Donc aucune prise de tête.

 

  

Un moment privilégié avec la mariée

 

Puis, une fois maquillée et coiffée, la mariée a invité deux personnes à l’aider à enfiler sa robe : sa sœur cadette et moi. Je dois dire que j’ai été super touchée de cet honneur qu’elle m’a fait. Je vis loin et on se voit peu alors d’autres bridesmaids auraient été plus légitimes que moi. Pourtant, c’est à moi qu’elle a demandé et c’était un moment inoubliable. Un vrai moment privilégié, calme et émouvant en ce jour si important dans sa vie de femme.

 

Avant …

Après

 

Juste avant qu’elle n’aille retrouver son futur mari pour le « first look », j’ai arrangé le bas de sa robe et nous avons échangé un regard rempli d’émotion. Ce sont des moments qui resteront longtemps gravés.

Ensuite, nous nous sommes habillées à notre tour …

 

 

Une place à part dans le déroulement de la cérémonie

 

En tant que bridesmaid, vous êtes actrice du grand show qu’est la cérémonie de mariage. Vous avez un rôle à jouer, presque une danse à exécuter. Ensuite, une fois le cortège en place, vous entourez la mariée. Là encore, c’est un privilège car contrairement aux invités qui ne voient que le dos des mariées, vous, vous êtes aux premières loges. Vous voyez chaque émotion sur le visage des mariés. Les sourires, les mini fous rires, les petites grimaces, les regards …

 

Gérer les petits tracas

 

La mariée, c’est son jour. Le rôle de la bridesmaid, c’est avant tout d’être là, de la bichonner, de lui faire ressentir tout l’amour de ses proches. C’est aussi de faire en sorte que tout se passe comme elle le souhaite. De rendre des petits services, de retrouver ce qui est perdu, de téléphoner à un tel, de faire en sorte que la mariée s’hydrate, de lui remettre du rouge à lèvres etc…

 

Gestion de crise

 

Mais le rôle de la bridesmaid, c’est aussi parfois de temporiser, de s’adapter et de protéger la mariée contre toute forme de contrariété extérieure.

Quand la future belle-sœur de la mariée a décidé de se comporter comme la drama queen nombriliste qu’elle est, il a fallu réagir. Au dernier moment, elle a d’abord décidé de ne plus faire partie du cortège, ce qui a fichu une sacrée pagaille dans l’organisation. Après, un peu plus tard, elle a piqué une crise de nerf pour que la mariée ne porte pas le voile de sa mère (à elle), que la future belle-mère avait gentiment prêté. Il a donc fallu remettre à sa place cette pimbêche capricieuse qui menaçait de contrarier notre jolie mariée. La solidarité des demoiselles d’honneur à ce moment là a été exemplaire. Nous avons fait barrage pour qu’elle n’accède pas à notre copine qui se préparait dans une autre pièce, avant de lui dire ses quatre vérités. Elle a quitté le lieu du mariage, le climat s’est apaisé, et R. a bien porté le fameux voile.

Autre situation à gérer : la nouvelle femme du beau-père qui a fait un malaise deux minutes avant le début de la cérémonie. Nous étions déjà tous en ligne pour former le cortège. Nous l’avons allongée et hydratée jusqu’à ce qu’elle reprenne ses esprits.

Enfin, trente secondes plus tard, nous marchions dans l’allée en direction de l’océan comme si de rien n’était avec un autre défi : ne pas marcher sur notre robe !!!

 

Les petites attentions de la mariée

 

Nous avons été très gâtées par notre belle mariée. En vrac, voici tout ce qu’elle avait prévu pour nous :

  • Nos noms et la raison pour laquelle nous avions été choisies comme VIP de la mariée sur le programme
  • Un welcome package sous forme d’un joli tote bag (pour toutes les personnes qui venaient de loin). Il contenait de petits snacks, de l’Advil, de l’eau, le programme, une carte des alentours etc…
  • Un joli peignoir pour nous préparer le matin du mariage
  • Le maquillage professionnel offert
  • Un cadeau pour les bridesmaids seulement : un petit assortiment de sirops à cocktail
  • Un pashmina

 

 

Verdict

 

En conclusion et contre toute attente, j’ai vraiment apprécié d’être bridesmaid. À mille lieux des clichés, j’ai vécu à fond et de manière privilégiée le mariage d’une de mes meilleures amies. C’est un cadeau qu’elle m’a fait.

Alors oui, il y a les codes, la robe, le bouquet, les photos un peu guindées. Mais il y a aussi et surtout de beaux moments de partage. Je m’inspirerai sans aucun doute de beaucoup d’éléments quand viendra mon tour d’organiser mon mariage et de choisir mes demoiselles d’honneur.

 

Aspects pratiques

 

 

La robe de la bridesmaid

 

J’ai acheté la robe en ligne (JJSHouse). La qualité est très satisfaisante et ils avaient la couleur « Radiant Orchid » (qui était légèrement plus soutenue que la teinte portée par les robes faites aux États-Unis). En plus, la coupe tombait bien.

 

Les bonnes idées à piquer à R., la jolie mariée américaine

 

  • Recommander gentiment aux bridesmaids plusieurs semaines avant le mariage de faire attention aux marques de bronzage. Et oui, si vos demoiselles d’honneur portent un bustier et ont d’affreuses traces de maillot de bains, c’est un peu ballot visuellement (surtout pour les photos).
  • Pour les photos, elle avait prévu un petit cadre pour chacune qui explicitait de manière humoristique (ou non) qui nous étions. Moi typiquement j’étais son « amie française depuis l’âge du CM2 ».

 

 

  • Utiliser les bouquets des bridesmaids pour décorer la table d’honneur lors de la réception.

 

  • S’informer de la taille de chacune, talons compris, en amont pour faciliter la préparation du cortège.

 

  • Se préparer avec ses copines et privilégier un moment particulier avec chacune.

 

  • Prévoir des petites attentions pour que chaque demoiselle d’honneur se sente importante. Ça, notre R. l’a fait à la perfection.

 

Un si beau mariage … À retrouver en intégralité ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.