Envie d'Italie | Pouilles | Voyages

Italie : Voyage dans les Pouilles – 4 jours à Lecce et dans le Salento

2 janvier 2019

Deuxième étape de notre périple de 10 jours dans les Pouilles : Lecce et la péninsule du Salento. Basés à Lecce, nous avons rayonné dans le talon de la botte. Entre art baroque, vieilles pierres et plages aux eaux cristallines à tel point qu’on les appellent les Maldives du Salento … Nous vous embarquons pour cet itinéraire entre culture, belles ballades et détente. 

 

Sur la carte 

 

Itinéraire simplifié sur 4 jours. 

 

 – Jour 5 – 

Lecce

 

En quittant Ostuni, au 5e jour de notre périple dans les Pouilles, nous avons mis le cap sur Lecce, « la baroque ». Située aux portes de la péninsule du Salento, nous avons eu plaisir à y revenir chaque soir. C’était un excellent point de chute avec de multiples options pour dîner. 

Surtout car côté hébergement, nous avions fait un choix qui s’est révélé excellent : Mantatelurè Dimora Esclusiva, (je vous en parle plus bas).

 
Que voir à Lecce ?

 

Il faut se balader dans Lecce pour apprécier ses jolies ruelles, ses balcons travaillés et ses églises. Mais s’il fallait vous conseiller des expériences incontournables je vous conseillerais la visite de la basilique Santa Croce. Des bénévoles, moyennant une contribution libre, vous font visiter les lieux. C’est une très bonne façon d’avoir une introduction à la ville de Lecce et à son histoire. Nous avons été positivement surpris. À côté, ne manquez pas la façade baroque impressionnante du Palazzo dei Celestini.

 

Chiesa di Sant’Angelo, Lecce

Basilicata Santa Croce

Palazzo dei Celestini

Ruelle de Lecce

La place du Duomo

Quelques heures avant la procession, les statues des Saints Patrons de Lecce.

Saint Oronzo, Saint Juste et Saint Fortunato, vus autrement !

 

Il faut voir aussi la Piazza Sant’Oronzo, où nous avons eu la chance de voir la procession annuelle des saints locaux. Dont le fameux Oronzo, une quasi-divinité à Lecce. C’était le délire total mais ça fait partie du folklore local !

 

 

Sur la Piazza Sant’Oronzo, vous trouverez le Caffè Alvino pour une pause sucrée …

 

Le caffè leccese accompagné de son pasticiotto 

 

Le pasticiotto est un biscuit constitué d’une pâte sablée garnie de crème pâtissière et cuite au four. C’est une spécialité de Lecce qu’il faut goûter. Pas fan de la crème pâtissière en principe, j’ai pourtant beaucoup aimé ! Quant au café leccese, il s’agit d’un café servi frappé avec de la glace et adouci par du lait d’amandes. Surprenant et super bon ! Pas très loin, goûtez le granité à l’amande de Pasticceria Natale.

Mais Piazza Sant’Oronzo, vous pourrez aussi admirer des vestiges romains (dont un amphithéâtre), malheureusement un peu ternis par des bâtiments de l’époque fasciste. La photo ci-dessous est le meilleur cadrage que j’ai pu faire pour vous éviter ces affreux bâtiments. 

 

 

Ensuite, si vous avez du temps, pourquoi pas un passage par le Castello Carlo V. Pas indispensable si vous avez peu de temps. 

Enfin, il faut voir le Duomo et déambuler Via Palmieri jusqu’à la Via Principi di Savoia.

Un jour suffit-il pour voir et apprécier Lecce ? Oui, amplement ! 

 

Que faire à Lecce ?

 

  • Rendez-vous chez Alvino pour y déguster un pasticiotto avec un caffè leccese. 
  • Goûter un granité à l’amande. Je vous recommande celui de la Pasticceria Natale (Via Salvatore Trinchese, 7), juste au coin de la Piazza Sant’Oronzo.
  • Se perdre dans les ruelles
  • Goûter à la gastronomie locale et ne pas lésiner sur l’apéro. Mon coin préféré ? La Via Umberto I

 

Où prendre l’apéro/dîner à Lecce ?

 

Que des bonnes adresses testées et approuvées … Nous avons vraiment bien mangé à Lecce. 

 

Mamma Elvira Enoteca, (Via Umberto I). 

J’ai adoré y prendre un apéro ! Si j’avais pu, j’y serais retournée tous les soirs. Super sélection de vins locaux (évidemment !), et charcuterie et fromages du coin également. Bref, il ne m’en faut pas plus. En plus j’ai adoré la rue Umberto I, à deux pas de notre hôtel et de tout ce qu’il y a à voir.

 

 

La Torre di Merlino, (Via Giambattista del Tufo). 

Sur une jolie place, un restaurant qui peut sembler un piège à touristes (menu de plusieurs pages) mais qui, in fine, a été une vraie bonne surprise. Les pâtes étaient excellentes, le vin au top aussi. L’intérieur est plein de caractère et le service a été relativement rapide.

 

 

La Cucina di Mamma Elvira, (Via Ludovico Maremonti). 

Dîner en extérieur également. Très sympa. Une carte plutôt locale.

 

 

L’Osteria degli Spiriti, (Via Cesare Battisti, 4)

Nous y avons bien mangé. La cuisine est traditionnelle et convaincante. Un gros moins pour le service d’une extrême lenteur et qui a commis plusieurs erreurs. 

 

Ciro Pizzeria(Via Principe di Savoia, 18)

Y aller tôt car l’endroit est minuscule et pris d’assaut. Mention spéciale pour la pizza 4 quart qui permet d’avoir quatre pizze en une. Très correct.

 

 
Où dormir à Lecce ?

 

Avec Mantatelurè, nous avons trouvé notre home away from home. Dans un ancien palais du 16e siècle, ce petit ensemble de chambres d’hôtes est rénové avec énormément de goût. On s’y sent instantanément bien. Le petit déjeuner est parfait et l’accueil des deux jeunes femmes qui gèrent l’endroit impeccable. Merci à elles d’avoir fait de ce séjour une si belle expérience. Quand nous avons eu un souci d’humidité dans notre chambre, ni une ni deux, nous avons déménagé dans l’appartement quatre fois plus grand et avec terrasse privative. Inutile de dire que nous étions contents ! Et que cela tranchait avec l’expérience très négative du service dans le Relais Châteaux d’Ostuni.  

Enfin, l’endroit est idéalement situé à quelques minutes du centre, dans une voie semi-piétonne. 

Foncez-y ! En plus, cerise sur le gâteau, c’est abordable 🙂 

 

 

 

– Jour 6 –

De Galatina à Torre dell’Orso

 

Croyez-le ou non, ce sont les villages qui n’étaient pas ou peu recommandés par les guides que nous avons les plus aimés. Ce jour là, mention spéciale pour Galatina et Otranto. Nos plus belles émotions ont été la visite de deux édifices religieux : la basilique Santa Caterina à Galatina et la cathédrale d’Otranto. 

 

Galatina

 

Coup de coeur pour le centre de Galatina et pour les fresques de la basilique Santa Caterina d’Alessandria. Un endroit absolument incroyable qui vaut un petit arrêt. 

 

Chiesa Madre SS. Pietro e Paolo

Basilica Santa Caterina d’Alessandria

 

Soleto

 

Micro-arrêt pour photographier ce charmant campanile.

 

 

Martano

 

Martano, ou comment les guides touristiques sont capables de te faire faire un grand détour pour voir un caillou ridicule. De surcroît au milieu d’un quartier assez moche. Après avoir marché une bonne vingtaine de minutes pour trouver ce foutu menhir del teofilo, on a pouffé de rire en voyant de quoi il s’agissait. Bref, franchement, n’y allez pas. 

 

La seule jolie photo que j’ai réussi à faire à Martano.

 

Otranto

 

Dans la ville martyre d’Otranto, à l’histoire extrêmement riche et tristement célèbre, nous avons rencontré beaucoup de touristes. Les abords de la vieille ville nous ont fait craindre le pire. Pourtant, Otranto est une magnifique ville fortifiée. Des ruelles de caractère et pas mal de choses à voir. Il faut absolument se rendre à la cathédrale pour y admirer une mosaïque exceptionnelle qui couvre tout le sol. Impressionnant ! Vous y découvrirez aussi l’histoire des martyrs d’Otranto et trouverez de jolies fresques dans la crypte. Attention, les plus petites églises sont fermées en milieu de journée. 

 

 

Torre dell’Orso

 

Un spot plage pour ceux qui le souhaitent. 

 

 – Jour 7 – 

Gallipoli et Porto Cesareo

 

 

Autant le dire, Jour 7 a été une franche déception. Nous n’avons vraiment pas été emballés par Gallipoli que les guides nous avaient sur-vendu. Quelques photos ci-dessous. Quant à Porto Cesareo c’était le pire de ce que peut être une station balnéaire en plein mois d’août. Nous avons fui et sommes retournés nous promener dans Lecce. 

 

Frantoio Ipogeo

Baguetteria Da Pace, une bonne option pour un déj sur le pouce

 

 – Jour 8 –

De Specchia à Brindisi

 

Après la déception de la veille, nous nous sommes rattrapés avec cette boucle dans le sud-est du Salento. Peu de choses à voir vraiment mais une succession de petits villages avec beaucoup de charme. Quant à Brindisi, qui n’était pas prévue au programme car on nous l’avait déconseillée, ça a finalement été une excellente surprise. Comme quoi …

 

Specchia

 

Il pleut aussi dans les Pouilles et c’est sous la pluie que nous avons découvert Specchia, connu pour être l’un des plus beaux villages d’Italie. Je ne sais pas si j’irais aussi loin mais l’endroit était plein de caractère. 

 

 

Tricase

 

Une jolie place centrale (pas très facile d’accès en pleine saison) et une église qui ne nous a pas laissé un souvenir impérissable.

 

 

 
Castro

 

À Castro, nous nous sommes promenés au hasard et avons beaucoup aimé ce village perché avec vue sur la mer. J’ai particulièrement aimé les vieilles pierres qui côtoient les oliviers. Un joli stop. 

 

 

 
Brindisi

 

Comme il était encore tôt, nous avons décidé de pousser vers Brindisi. Nos attentes étaient plus que modestes. Pourtant, nous avons découvert une ville agréable, où se mélange de manière assez harmonieuse le passé et le présent. Je suis tombée sous le charme de l’église San Giovanni al Sepolcro. Non loin, il y a l’église romane San Benedetto, dont le cloitre est vraiment joli. 

 

San Giovanni al Sepolcro

San Benedetto

 

Enfin, promenez-vous sur le front de mer, et revenez par la majestueuse place de la cathédrale.

 

 

 – Jour 9 –

Journée détente à Togo Bay Beach

 

Les photos qui suivent se passent de commentaires … Notez simplement la couleur de l’eau. Une pause très agréable sur cette plage privée Togo Bay Beach près de punta prosciutto (ça ne s’invente pas) !

 

 

Notre verdict

– Région de Lecce –

 

Coup de coeur pour Galatina, Otranto, Castro, Specchia, l’église du Saint Sépulcre à Brindisi et … le caffè leccese et pas mal de restos à Lecce.

Déçus en revanche par Gallipoli et Porto Cesareo. 

 

Aspects pratiques

– Région de Lecce –

 

Restaurants :

Côté assiette, on vous recommande à Lecce les restaurants énumérés un peu plus haut.

  • Mama Elvira
  • La torre di Merlino
  • Ciro Pizza

 

Hôtel : Mantatelurè Dimora Esclusiva à Lecce

 

Et après ? 

 

Après, cap sur une autre région d’Italie : la Basilicata ! Et plus particulièrement, à la découverte de Matera.

L’itinéraire complet du voyage dans les Pouilles, c’est ici !

 

* * * * *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *