Lectures

Liv Maria de Julia Kerninon : un magnifique portrait de femme

9 octobre 2020

Comme elles sont belles, les héroïnes de Julia Kerninon ! Liv Maria, la dernière en date ne fait pas exception … Dans une langue épurée et délicate, Julia Kerninon nous offre un magnifique portrait de femme. Une lecture qui m’a énormément plu et que je vous engage à lire. Liv Maria est publié à l’Iconoclaste.

 

Pourquoi ce livre ? 

 

Parce que j’aime la sensibilité, la sensualité presque, de la plume de Julia Kerninon. Et parce que Ma dévotion a été l’un de mes plus gros coups de coeur de l’année 2018. Ma chronique de l’époque en cliquant sur le lien.

 

Ça raconte quoi ? 

 

Pour une fois, je trouve que la quatrième de couverture résume parfaitement ce dont il est question. Liv Maria est roman centré sur son héroïne, les ressorts de sa personnalité, ses combats intérieurs et sa quête de liberté.

Dit comme cela, on pourrait se dire que le roman va manquer de relief et virer vers le journal intime. Il n’en est rien. J’évite de trop en dire pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture mais j’ai adoré suivre la trajectoire de cette héroïne singulière, que je n’oublierai pas de sitôt. Belle parce que pleine de caractère, honnête avec elle-même, aventureuse, amoureuse et libre.

 

 

La quatrième de couverture

 

 

Et le style dans tout ça ? 

 

Tellement plaisant ! Et d’une justesse que je trouve bluffante.

Il est facile d’écrire des pages et des pages pour évoquer un sentiment, décrire une situation ou peindre un personnage. Mais il est infiniment difficile de parvenir à dire autant en si peu de mots. Dans un style poétique, magnétique et pourtant épuré, Julia Kerninon y parvient pourtant. Elle y excelle même. J’ai eu le sentiment de connaître intimement Liv Maria, d’avoir parcouru sa vie et saisi ses failles alors que le livre est court, cadencé et sans aucune fioriture.

Dans Liv MariaJulia Kerninon réussit à tout dire, sans trop en dire. Brillant !  J’ai  lu ce livre d’une traite, sans pouvoir le reposer.

 

Verdict 

 

Ai-je été bouleversée ou émue aux larmes comme j’ai pu l’être en lisant Ma dévotion ? Non.

Toujours est-il que j’ai été séduite par ce nouvel opus et que Liv Maria m’aura marquée, tout comme Helen avant elle.

Plus que l’histoire en elle-même, un plaisant récit de vie, d’évasions, d’amours et de secrets, c’est la manière de la raconter qui m’a enthousiasmée. J’ai tourné frénétiquement les pages de ce livre magnifiquement écrit, d’une très grande justesse, mélodieux et presque hypnotique à la fois. Et tant pis pour certaines ficelles un peu grosses. On les oublie vite tant le plaisir de la lecture est au rendez-vous.

Je vous le recommande.

Lu à la maison – Septembre 2020

* * * *

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *