Océanie | Polynésie française

Polynésie : 4 jours à Moorea – nos aventures entre terre et lagon

21 octobre 2020

Première étape de notre voyage de noces polynésien : Moorea, l’île des ananas ! Cette île est une fabuleuse initiation à la Polynésie. Elle plaira aux aventuriers randonneurs comme à ceux venus observer raies et autres requins à pointes noires.

Nous y avons fait et vu tant de choses en si peu de temps. Un régal et une sublime entrée en matière.

Dans cet article, vous trouverez en première partie notre itinéraire de quatre jours. Puis en seconde partie, tous nos conseils et bonnes adresses récapitulées pour vous aider à construire votre voyage.

En bref

 

  • Jour 1 : Escale à Tahiti – Vol vers Moorea : installation à l’hôtel et détente
  • Jour 2 : Massage polynésien et lagoonarium de Moorea
  • Jour 3 : Moorea côté terre en roadster
  • Jour 4 : Moorea côté lagon

 

Maintenant, passons au récit dans le détail et en photos …

 

Jour 1

De Tahiti à Moorea

 

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Moorea après un voyage éreintant. Ce n’est pas tous les jours qu’on gagne le droit de vivre la même journée deux fois ! Pour nous, le 30 septembre 2019 a pourtant duré presque 48h !

 

Papeete-Moorea

 

Le vol pour Moorea sur Air Tahiti a été le vol le plus bref de notre vie. Et le plus drôle aussi. Il n’est pas commun d’entendre « PNC décollage » puis littéralement 5 minutes plus tard « PNC préparez-vous pour l’atterrissage ». Ça surprend ! Alternative à l’avion : il existe un ferry.

 

 

Notre hôtel – le Sofitel Moorea Io Ora Beach Resort – se situait littéralement à 5 minutes en voiture. Après un fastidieux check-in, nous nous sommes installés puis avons profité du lieu pour faire quelques pas en suivant l’immense plage de sable blanc, la plage de Temae.

 

 

Nous avons dîné rapidement au restaurant principal de l’hôtel, après un indispensable apéro au bar pour célébrer notre première journée en Polynésie.

 

 

Jour 2

Massage, détente et lagoonarium

 

Après une semaine sur les chapeaux de roue au Japon et un si long voyage, nous avions décidé de commencer assez tranquillement notre séjour sur Moorea.

 

Spa Le Jardin – Sofitel Moorea

 

Pour récupérer, nous nous sommes offerts le luxe d’un massage polynésien au spa de l’hôtel. Le Jardin. Le cadre est enchanteur et nous a immédiatement plongés dans une détente absolue. On vous conseille vivement le massage traditionnel polynésien qui est le « signature » de l’établissement. Lâcher prise assurée.

 

 

Excursion au Lagoonarium

 

En début d’après-midi, nous nous sommes rendus avec l’hôtel au Lagoonarium de Moorea. À la base, je voulais que nous y allions par nos propres moyens. Mais les difficultés logistiques (besoin de louer des vélos avec des cadenas, de prévoir des affaires de rechange etc) ont eu raison de mon esprit « anti-excursion organisée ». Nous sommes donc partis en direction du motu sur le petit bateau de l’hôtel. Nous étions accompagnés par un guide super sympa et un vidéaste qui chercherait ensuite à nous vendre un montage de cette excursion (tu le vois le touriste peu regardant à la dépense qui tombe dans le panneau et surpaie un souvenir ?) En ce qui nous concerne, nous avions prévu le coup et pris notre Go-Pro 😉

Le Lagoonarium se trouve sur un petit motu privé assez charmant. On y trouve requins à pointes noires et raies, se comportant quasiment comme des animaux domestiques.

J’étais subjuguée de pouvoir vivre cette expérience et d’approcher ces espèces d’aussi près. C’était notre première fois et une bonne initiation.

 

 

Mais … Rétrospectivement, je peux affirmer si c’était à refaire, nous n’irions sans doute pas. Nous n’avons pas beaucoup aimé la mise en scène très touristique consistant à faire se grouper les gens d’une certaine manière. À mettre son masque au même moment. À agripper la corde pour effectuer l’un après l’autre un parcours précis. Rien de spontané et la désagréable sensation d’être au zoo et à l’école en même temps.

Et que dire de la technique du « feeding » ? Nous avions entendu parler de la controverse autour de cette pratique et je dois dire que nous avons pris depuis notre voyage en Polynésie la mesure de la question. Nous avons vu quels effets le feeding peut avoir sur les espèces (l’agressivité notamment), et nos discussions avec les Polynésiens n’ont fait que renforcer notre sentiment que cette pratique devrait être interdite. Et tant pis pour les touristes !

 

 

Suite à notre petit parcours au Lagoonarium, une boisson chaude nous a été offerte sur le motu. Il doit être plaisant d’y passer quelques heures.

Conseil aux voyageurs en lune de miel dont les doigts ne sont pas encore habitués à leur alliance : enlevez-la avant d’aller nager ! Un américain de notre groupe a perdu son alliance au Lagoonarium et ne l’a jamais retrouvée. Et, d’après notre guide, « ça arrive tout le temps ». Il aurait pu le dire plus tôt me direz-vous …

 

Jour 3

À la découverte de l’intérieur de l’île – Moorea côté terre

 

Au troisième jour, fini le farniente ! En avant pour l’aventure … à la découverte de l’île de Moorea.

 

 

Parcourir l’île en roadster

 

Pour partir explorer l’île, côté terre, nous avions loué depuis Paris un roadster. Rigolo mais pas forcément super confortable. A refaire, nous aurions sans doute pris un quad ou un véhicule légèrement plus grand. On vous conseille néanmoins Moorea Fun Roadster pour la qualité de leur service, qui a été parfait. Le roadster a été livré et repris à notre hôtel. Le Monsieur nous a gentiment remis une carte et nous a indiqué les points sympas. Il n’était pas obligé, et nous avons apprécié cet accompagnement.

 

 

Direction le Nord de l’île. Nous profitons d’une belle journée pour lever la tête et nous laisser captiver par la nature luxuriante qui nous entoure. Toutes les deux minutes, j’ai envie de m’arrêter pour prendre des photos. Nous en prenons plein la vue. Ce sont les deux baies qui sont particulièrement magiques : la baie d’Opunohou et la baie de Cook.

 

 

L’usine Rotui

 

Nous nous sommes arrêtés à l’usine Rotui – Manutea, à l’extrémité ouest de la baie de Cook. Une visite à faire. Le parcours est intéressant et permet d’en découvrir un peu plus sur la production de jus et alcool sur l’île de Moorea, célèbre notamment pour ces ananas. Avec la clé, une dégustation appréciable.

 

 

Déjeuner au Snack Mahana

 

On nous avait ensuite vanté le mahi mahi du Snack Mahana. De fait, même en arrivant tôt et après avoir réservé, l’endroit était bondé. Sans être exceptionnel, ce snack aux portions franchement généreuses, niché dans un petit jardin agréable, est très convenable. Par contre, le service y est lent. Paiement en espèces. Réservation obligatoire.

 

 

Le Belvédère

 

Ensuite, nous sommes revenus sur nos pas jusqu’à atteindre le belvédère. Celui-ci, opportunément situé entre les deux baies permet de jouir d’une vue à couper le souffle. Pas de chance pour nous, le temps était un peu couvert. Mais même comme ça, le panorama sur les deux baies séparées par la montagne verdoyante valait le détour.

Bon à savoir : le belvédère est le point de départ de randonnées que nous aurions aimé faire, si nous avions eu davantage de temps à Moorea (notamment celle des trois cocotiers).

 

 

Le lycée agricole de Polynésie

 

Puis, nous sommes passés à l’étape suivante, à quelques mètres de là en contrebas … Notre coup de cœur de la journée : le lycée agricole de Polynésie !

 

 

L’accès est gratuit. Mais vous pouvez participer à votre manière en dégustant une bonne glace ou en achetant des confitures maisons à l’issue de votre parcours.

 

 

Un endroit absolument magique. Apparemment pas très doués, nous nous sommes perdus sur l’exploitation du lycée agricole, qui est traversée par un circuit.

 

 

Notre promenade entre fruits et fleurs a été un enchantement. Nous étions tous seuls, au milieu d’une nature incroyable flanquée de montagnes majestueuses.

 

 

A deux reprises, des quads de tour operators sont passés à toute vitesse. J’ai trouvé ces incursions peu respectueuses des sentiers du lycée agricole. Et quel dommage de ne pas prendre le temps d’apprécier ce cadre incroyable. On vous conseille absolument cette jolie balade. Et surtout prenez le temps, c’est après tout la philosophie de ces îles …

 

 

Puis, nous sommes rentrés par l’ouest de l’île, pour boucler la boucle.

 

 

Notre troisième journée s’est achevée sur le ponton du Sofitel à siroter quelques cocktails. Repus mais heureux, nous avons apprécié la douceur ambiante et les sons du trio de musiciens polynésiens qui jouait live.

 

 

Verdict

 

Moorea est une île absolument magnifique, et se contenter de rester en bord de lagon serait une grosse erreur. Car côté terre, elle est peut-être encore plus envoûtante !

 

Jour 4

Moorea côté lagon

 

Au matin du 4e jour, nous avons loué un scooter pour parcourir encore l’île. Cette fois-ci, côté lagon. Après quelques mètres, nous nous arrivions déjà pour admirer la vue sur l’hôtel depuis les hauteurs.

 

 

La plage des Tipaniers

 

Le coup de coeur de Monsieur Chéri.

Dès les premières heures de la journée, direction la plage des Tipaniers, au nord-ouest de l’île pour y louer un kayak et nager avec raies et requins. La plage est vraiment mignonne et l’hôtel a une vibe familiale et décontractée qui nous a fait dire qu’il serait sympa d’y séjourner.

 

 

La personne en charge de la location des kayaks a refroidi notre enthousiasme. Un type détestable qui te refuse d’utiliser le tuyau d’eau pour te désaler/désabler sous prétexte que tu n’es pas client de l’hôtel et qui te laisse utiliser ton eau minérale (oui, celle qui te sert à t’hydrater) en se marrant. Bref, le français c****** dans toute sa splendeur.

Notre sortie kayak a été fort sympathique. Et pour une fois, quel plaisir de nager avec requins et raies en liberté, sans qu’aucun feeding ne soit pratiqué.

Mais, attention, le spot est connu donc y aller tôt.

 

`

 

Déjeuner au Coco Beach

 

Ensuite, nous avons repris le scooter pour nous rendre à l’embarcadère du motu Coco Beach, à deux minutes de là. Attention : il faut réserver la traversée (il y en a toutes les demi-heures en principe) et la dernière est assez tôt dans la matinée. On y va en fin de matinée, on y déjeune, et on revient. En revenant, un couple d’italiens qui n’avait pas compris ce fonctionnement s’est cassé les dents et a probablement fichu en l’air son programme de la journée. Bref, renseignez-vous !

 

 

Sur place, le Coco Beach, est un petit paradis. On y mange vraiment bien, les pieds dans l’eau. Le lâcher-prise est total. Seules quelques raies joueuses viennent troubler le calme du lagon. Un moment hors du temps.

 

Dîner au K – Sofitel de Moorea

 

Le soir, nous avons dîné au K, le restaurant gastronomique du Sofitel. Nous nous sommes régalés à notre table les pieds dans le sable. Contrairement au restaurant principal, nous avons apprécié la quiétude qui règne au K et côté intime.

 

 

 

Dernier jour …

 

Pour finir, nous avons fait nos adieux à Moorea le lendemain matin. Direction l’aéroport : nous mettons le cap sur Raiatea pour rejoindre son île sœur : l’hypnotique Taha’a. Trois jours coupés du monde, sur un motu paradisiaque. C’est l’étape farniente de notre voyage de noces !

 

Aspects pratiques

 

Où séjourner à Moorea ?

 

Nous avons opté pour le Sofitel de Moorea en bungalow jardin. Nous l’avons choisi pour son calme, au sud-est de l’île, loin des autres grands hôtels. C’est en outre, le seul hôtel qui possède sa propre plage et les infrastructures nous ont semblé en bon état. De tous les hôtels de luxe de grandes chaînes, c’était pour nous le meilleur choix. Je le pense encore aujourd’hui après avoir vu les autres hôtels, au nord de l’île.

Les plus :

  • L’emplacement de l’hôtel et sa plage
  • Le bungalow était magnifique et très spacieux
  • La literie était d’un confort topissime
  • Les attentions spéciales « voyage de noces » : cliché mais efficace.
  • Le petit déjeuner : un buffet copieux avec beaucoup de choix. Mention spéciale pour l’un des cuisiniers affecté aux crêpes minute.
  • Le massage polynésien signature du Spa « Le Jardin » : un moment de détente incroyable dans un cocon magique

 

Les moins :

  • L’accueil (du personnel français, je précise, car nous n’avons jamais eu de problème avec les Polynésiens). Attendre une demi-heure pour un check-in c’est trop. Attendre encore une heure avant de parler à l’unique personne en charge de la conciergerie, c’est irritant. Se prendre des réflexions de l’employée de la boutique de perles, c’est juste intolérable.
  • Les prix des repas pratiqués tous les soirs (des buffets sur des thèmes différents mais au prix très exagéré – profitant du fait que les gens n’ont pas vraiment le choix d’aller dîner ailleurs).
  • Le monde : c’est l’écueil de ce type d’établissement, même si nous n’étions pas non plus les uns sur les autres.
  • Le départ : un foutoir pas possible. Et un traitement différencié des clients que nous n’avons pas apprécié. Offrir ostensiblement des colliers de coquillages à certaines personnes pour les refuser à d’autres : surprenant et désobligeant (même si nous, sommes repartis avec).

 

Une autre adresse ?

 

Non testée mais nous avons trouvé l’établissement Les Tipaniers très attirant, lorsque nous nous y sommes rendus pour y louer des kayaks. Ambiance familiale et plage ravissante. Nous n’avons pas vu les chambres par contre.

 

Où manger à Moorea ?

 

  • Au Coco Beach
  • Au Snack Mahana
  • Au lycée agricole pour une bonne glace artisanale

 

Où aller à la plage à Moorea ?

 

  • La plage de Temae (celle du Sofitel) sans aucun doute la plus belle !
  • La plage des Tipaniers
  • Voir aussi la petite plage de sable noir dans une des deux baies

 

Que faire à Moorea ? Que voir, que visiter ?

 

  • L’exploitation du lycée agricole de Moorea
  • Le belvédère (pour la vue)
  • L’usine Rotui (baie de Cook)
  • Nager avec les requins et les raies
  • Partir en randonnée
  • Rouler à travers la route des ananas

 

Où nager avec les requins et les raies à Moorea ?

 

  • Depuis la plage des Tipaniers sur la droite il y a un spot sympa
  • Au Coco Beach pour les raies
  • Au lagoonarium même si nous sommes mitigés sur l’expérience

 

Se déplacer

 

Moorea Fun Roadster (excellent service – facile à réserver à distance – véhicule de confort moyen).

 

 

Voyage réalisé en octobre 2019

* * * * *

Pour retrouver l’itinéraire complet de notre séjour en Polynésie c’est ici

Pour découvrir l’étape japonaise de notre tour de monde de jeunes mariés, c’est ici

* * * * *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *