Lectures

Nos âmes la nuit de Kent Haruf : une belle idée mais …

28 septembre 2018

À l’image de ce petit livre de 177 pages, ma critique de Nos âmes la nuit de Kent Haruf sera courte. Si l’accroche était prometteuse, je n’ai pas été convaincue. Manque de profondeur, manque de relief aussi, cette lecture ne me laissera pas un souvenir impérissable.

 

Pourquoi ce livre ?

 

Lecture non préméditée. Je suis tombée dessus à la bibliothèque alors que je cherchais un livre court. Je voulais faire une pause dans mes lectures pour le Grand Prix des Lectrices Elle, plus longues et exigeantes. J’ai été attirée par la quatrième de couverture et le thème abordé dans ce livre.

 

Ca raconte quoi ?

 

Addie et Louis sont voisins et veufs tous les deux. Un jour, Addie prend son courage à deux mains et frappe à la porte de Louis. Cherchant à tromper sa solitude et son ennui, elle lui fait une proposition étonnante. Accepterait-il de venir dormir avec elle – rien de plus – de temps en temps ? Celui-ci accepte  et s’en suivent conversations, confessions, nuits passées au contact l’un de l’autre. Jusqu’à ce que l’arrivée d’un autre personnage ne vienne quelque peu perturber cette routine. 

 

La quatrième de couverture

 

Dans la petite ville de Holt, Colorado, Addie, une septuagénaire veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure… Bravant les commérages, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d’amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d’encouragement. Une nouvelle vie apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir à deux. Hymne à la tendresse et à la liberté parcouru d’un grand vent d’humour, Nos âmes la nuit est l’oeuvre qui a fait connaître Kent Haruf au grand public, quelques mois après sa mort.

 

 

Verdict

 

Autant le dire franchement, Nos âmes la nuit est pour moi une déception. Non pas parce que l’idée de départ était mauvaise. Au contraire, elle était excellente. Il y aurait eu un livre merveilleux à écrire sur un amour naissant dans la tendresse entre deux septuagénaires esseulés. Sur le temps qui passe et la solitude de l’âge. Pourtant, ce roman ne décolle pas et manque cruellement de profondeur. C’est gentillet, mais les dialogues sont prévisibles, convenus et d’une grand banalité. Vous objecterez peut-être, en me disant que la banalité fait aussi partie de la vie. Certes. Mais là, vraiment, il manquait quelque chose pour me toucher et m’émouvoir.

 

Et le style dans tout ça ?

 

Le style est simple et manque de relief. Énorme agacement devant l’absence totale de ponctuation pour marquer les dialogues. Pas un seul tiret. Ce n’est peut être pas la fin du monde mais ça m’a dérangée.

 

Pour qui ?

 

Tout public

 

Nos âmes la nuit, le film

 

Il paraît que Netflix a adapté ce livre en film. Jane Fonda et Robert Redford y tiennent les rôles principaux. Je n’ai pas vu le film mais le casting me semble bien adapté aux descriptions des personnages dans le livre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.