Lectures

Le tricycle rouge de Vincent Hauuy : un thriller mené tambour battant

12 janvier 2018

Un style précis et une intrigue incroyablement bien ficelée, je vous parle du prix Michel Bussi du meilleur thriller français : Le tricycle rouge de Vincent Hauuy. Vous le trouverez publié aux Éditions Hugo Thriller.

Dès les toutes premières lignes le ton est donné. Des meurtres violents, une enquête transfrontalière, des hackers, un profileur, la mafia, la CIA … Accrochez-vous parce que ça décoiffe sérieusement. Je n’avais pas été autant électrisée par un polar depuis Je suis Pilgrim (tiens d’ailleurs, il faudra que je vous en parle bientôt). En bref, j’ai adoré !

 

Pourquoi ce livre ?

 

J’avais envie de changer un peu et un polar de temps en temps ça détend ! Je me suis donc fiée au joli bandeau rouge sur la couverture, puis au résumé alléchant de la quatrième de couverture. Personne ne m’en avait parlé. J’ai donc fait un pari. Un pari gagné !

 

Ça raconte quoi ?

 

Quatre protagonistes absorbés dans leur quotidien. Une petite ville de l’état de New York. Un tricycle rouge. Un accident. Et plus rien ne sera jamais plus pareil …

Je vous le disais en début d’article, l’auteur va droit au but dès les premières phrases. Le court premier chapitre pose le cadre et donne terriblement envie de tourner les pages.

Plusieurs années plus tard, un mystérieux tueur, le « Démon du Vermont » élimine victime après victime. Les scènes de crime, particulièrement monstrueuses semblent adresser un message que le profileur Noah Wallace tente de décrypter. Victime d’un accident plusieurs années auparavant, la mémoire de ce génie de la perception lui joue des tours. Et avec cette amnésie partielle, les doutes sur sa propre identité font surface.

Faut-il en dire plus ? Non, car vraiment, il faut lire ce livre et en savourer chaque rebondissement …

 

Quatrième de couverture

 

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

 

Et le style ?

 

Très efficace. Des chapitres courts et rythmés. On ne décroche pas une seule minute et plus l’on progresse dans le roman, plus on se dit que l’auteur est un génie. Monsieur Chéri à côté duquel je lisais Le tricycle rouge pendant mes vacances a dû m’entendre dire quarante fois au moins, « ce livre est génial » !

 

Verdict

 

En conclusion : un page turner haletant et convaincant que j’ai adoré. Voilà ce que je retiendrai de l’œuvre de Vincent Hauuy.

Pour moi, c’est un vrai coup de cœur dans la catégorie polar. Je sais déjà que c’est un roman que j’offrirai autour de moi. Excellent pour les vacances ou pour faire une pause et s’éloigner un peu des livres plus littéraires. Je le conseille chaudement ! En fait, je fais rarement confiance aux prix littéraires mais là, ce prix Michel Bussi du meilleur thriller français est amplement mérité.

 

Pour qui ?

 

Un public plutôt adulte. La description de certaines scènes de crime sont quand même assez disturbing pour les plus jeunes.

 

Si vous avez aimé Le tricycle rouge

 

Vous aimerez sans doute aussi … Je suis Pilgrim de Terry Hayes. Promis, la chronique arrive vite !

 

***

Commencé fin décembre 2017 dans le TGV et fini le 6 janvier 2018 à Capetown

(NB: La photo de couverture a été prise depuis notre merveilleux cottage dans le vignoble de Boschendal)

 

Cette photo a été prise à La Grenadine, notre hôtel à Capetown.

Vous aurez peut-être reconnu à côté du tricycle rouge, Les Huit montagnes, (dans sa version italienne « le otto montagne »), que j’ai tellement aimé que je l’ai offert à Monsieur Chéri. Qui a aussi beaucoup aimé !

 

Only registered users can comment.

  1. Je retrouve avec un grand plaisir une personne que j’ai la chance de connaître !
    Son résumé si enthousiaste témoigne de son vif intérêt à la lecture (ça je l’avais déjà compris lors de nos échanges…), tout comme sa soif de partage.
    Mais je n’avais pas encore découvert sa façon de transmettre sa passion, puisque je découvre aujourd’hui même son blog très enrichissant.
    Alors bravo pour ce moment convivial, un pur plaisir qui mérite un chaleureux MERCI !!!

    1. Chère Catherine, merci de cet adorable message qui me va droit au coeur et qui m’encourage à poursuivre ce partage de mes lectures.
      Merci pour vos recommandations toujours précieuses et à très bientôt je le souhaite !
      A-
      PS : Et vive la lecture et les livres, qui permettent de si belles rencontres ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.