Bourgogne | Voyages | Weekend en France

Weekend en Bourgogne pour les « Trois Glorieuses »

25 novembre 2017

Prendre part aux festivités autour de la vente des vins des hospices de Beaune était un rêve que j’avais depuis fort longtemps. Le voilà réalisé et c’est la tête encore plus pleine de ces merveilleux souvenirs que j’ai eu envie de partager avec vous notre expérience des Trois Glorieuses en Bourgogne.

 

La cave des Hospices Civils de Beaune

 

Les « Trois Glorieuses », qu’est-ce que c’est ?

 

Les Trois Glorieuses font référence aux trois jours durant lesquels se déroulent trois grands événements. Premièrement, le repas du chapitre de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin au Clos de Vougeot le samedi soir. Ensuite, la vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune le dimanche. Et enfin, la paulée à Meursault le lundi pour célébrer la fin des vendanges. 

Le temps du 3e weekend de novembre, Beaune devient vraiment le centre du monde. Enfin, surtout le centre de la planète des amateurs de vins. Et pour cause ! Pendant deux jours, le monde très fermé des vins de Bourgogne s’ouvre au public et c’est l’occasion de voir, et de boire, de très belles choses.

 

 

C’est aussi un bon prétexte pour (re)découvrir les plats traditionnels bourguignons et admirer les trésors du patrimoine de nos si belles régions françaises.

 

L’Hôtel Dieu à Beaune

 

La conception de notre weekend en Bourgogne

 

Le weekend que nous nous sommes concoctés alliait vins, vignobles, caves, gastronomie locale (celle des petits comme des grands restaurants), culture et patrimoine.

Curieux ? Alors, sans plus attendre, rentrons dans le vif du sujet …

Comme c’est un peu long, je vous présente ici le programme et les cartes. Ainsi, les liens vous renvoient vers les différents articles qui développent chaque étape. Il y en a quatre au total. De quoi bien vous aider à préparer votre weekend en Bourgogne, si vous envisagez de vous y rendre aussi. Bonne lecture !

 

Le programme

 

Samedi

 

Le matin : de la cave des hospices de Beaune à Verdun-sur-le-Doubs

  • Dégustation du millésime 2017 des vins des hospices de Beaune
  • De Beaune à Meursault : une traversée des Côtes de Beaune
  • Spécialités locales et pôchouse : un déjeuner à Verdun-sur-le-Doubs

 

L’après-midi : de la visite de l’Hôtel Dieu à Beaune à l’Abbaye de la Bussière

 

Dimanche

 

De la Fête des Grands Vins de Bourgogne au Clos de Vougeot

  • Ateliers et dégustations à la 145e édition de la Fête des Grand Vins de Bourgogne
  • De Beaune au Clos de Vougeot : une traversée des Côtes de Nuits.
  • Dégustation et visite de cave à la Grande Cave

 

Sur la carte

 

Le samedi

 

 

Le dimanche

 

 

Les temps forts

 

Tout ! Conclusion, nous referions tout exactement pareil.

 

Conseils pratiques

 

  • Prévoyez de réserver très tôt en avance pour l’hôtellerie. C’est généralement réservé d’une année sur l’autre ou presque ce qui rend les solutions de dernière minute peu nombreuses et onéreuses.  
  • Partez tôt pour visiter les caves ou assister à des événements dans le centre de Beaune. Il est compliqué de s’y garer.
  • Offrez-vous un joli verre souvenir gravé au nom de la vente des vins des hospices pour emmenez-le partout avec vous ensuite pour éviter d’avoir à en racheter cinquante.
  • Appelez avant de vous rendre chez les producteurs. Même pendant le weekend de la vente des vins des hospices, vous pouvez souvent trouver portes closes.

 

S’y rendre

 
 

48h sur place, c’est court et il y a beaucoup à voir et à faire à Beaune et dans les alentours. Aussi, sommes-nous arrivés la veille. Nous étions un groupe de 9 personnes au total. Quatre français et trois italiens dont Monsieur Chéri, bien entendu.

Pour ma part, j’arrivais de Paris. Donc, j’ai naturellement opté pour le TGV jusqu’à Dijon (environ 1h30). Puis, j’ai pris le TER jusqu’à Beaune (moins de trente minutes). Il faut dire que les stations qui séparent Dijon de Beaune ont donné le ton du weekend et m’ont immédiatement mise dans l’ambiance. « Gevrey Chambertin, Vougeot, Nuits Saint Georges »…

 

Alors, tentés ?

 

Notre récit complet, ça commence ici !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *