Mexique | Voyages

Mexique : Tulum, le spot bobo-chic de la Riviera Maya

26 août 2017

 

– Jour 6 – 

 

Rien ne peut décrire le plaisir que nous avons eu à nous réveiller dans notre hôtel paradisiaque, au matin du 6e jour de notre séjour au Mexique. Séjour qui est d’ailleurs à découvrir dans son intégralité ici. Pour cet avant dernier jour, nous avions prévu une escapade à Tulum. Au menu : une visite du site maya, une excursion en bateau et un passage par les plages dont tout le monde vante la beauté. 

Tulum, c’est THE spot bobo-chic/hipster de la Riviera Maya. Avec ses boutiques hôtels de luxe et ce petit côté faussement décontracté, c’est un peu l’endroit où être vu sur la côte. Avant de partir, nous avions beaucoup entendu et lu que Tulum était infiniment plus authentique que Playa del Carmen et surtout Cancùn. C’est la raison pour laquelle nous n’avons même pas envisagé ces deux endroits et avons mis le cap directement sur Tulum.

 

Les ruines mayas de Tulum

 

Après une heure de route (et quelques bouchons), nous sommes arrivés à Tulum en milieu de matinée. Direction le site maya. Et là, ça a très mal débuté. L’endroit était bondé, rempli de touristes et ressemblait plus à l’entrée d’un parc d’attractions ou à un mall américain qu’à l’entrée d’un site historique. Vous voyez l’entrée de Disneyland ? Pire !

À ce stade, je n’avais qu’une envie : fuir cet endroit. Même exaspération pour Monsieur Chéri. Mais bon, nous avons pris sur nous, histoire de ne pas avoir fait une heure de route pour rien. 

Pour accéder à l’entrée du site, il faut marcher cinq à sept minutes environ depuis le parking. Je vous passe l’image de la foule déambulant en plein soleil telle un troupeau de bovins (nous avec), mais c’était vraiment ça. Le site lui-même étant assez étendu, cette sensation de foule s’est heureusement atténuée.

Une fois sur place, nous avons parcouru le site, qui donne sur l’océan, ce qui est assez sympa pour la vue. En revanche, quand on a visité Uxmal ou Chichen Itza avant, les ruines en elle-même ne présentent qu’un intérêt limité. J’ai bien aimé l’imbrication des pierres et de la nature, dans ce lieu pourtant assez aride. Le mélange du vert de la végétation, du gris des pierres et du bleu de la mer et du ciel est vraiment magnifique. Et puis, normalement, vous devriez apercevoir nos amis les iguanes !

 

 

 

 

Tulum depuis l’océan

 

À la sortie du site, nous avons pris à gauche en direction de Playa Maya. Pour agrémenter la route et avoir un peu d’air, nous avons pris par la plage à la première occasion. Malgré la température délirante, nous avons adoré marcher les pieds dans l’eau sur cette interminable plage de sable blanc.  

 

 

L’excursion en bateau était passable. Il est certain que voir les ruines depuis l’océan offre un autre point de vue assez chouette. Mais bon, rien de fantastique non plus. Au retour, une sortie snorkeling était prévue. L’idée nous avait plu. Prendre masques et tubas et partir observer la vie sous-marine au plus près de la barrière meso-américaine. Le tout a duré 10 à 15 minutes pas plus et la diversité des poissons était vraiment décevante. Soit nous n’avons pas eu de chance, soit l’intérêt est encore une fois limité. 

 

 

La fin de la journée

 

En descendant du bateau, il y avait foule sur la plage et pour être honnête, nous en avions un peu assez. Nous avons donc regagné la voiture et sommes rentrés à Punta Maroma. Là, une plage quasi déserte nous attendait. Nous avons attrapé les kayas mis à disposition et sommes allés profiter de cette belle fin de journée. J’ai aussi retrouvé avec plaisir ma lecture du moment, Le gang des rêves, allongée sur un lit de plage. Quel luxe !

 

Sur la carte

– Jour 6 –

 

 

 

Verdict

– Jour 6 –

 

En conclusion, Tulum est un bel endroit, sans aucun doute. J’en retiendrai les magnifiques plages de sable blanc et fin et la couleur bleu/vert de l’océan. Rajoutez les palmiers et vous avez un décor de carte postale. Donc oui, Tulum c’est en théorie très chouette. 

Malheureusement, Tulum en plein mois d’août ce n’était pas la meilleure idée. En effet, l’endroit était bondé et super touristique. Pour cette raison, ce sixième jour est sans doute celui que j’ai le moins aimé de tout le séjour. Au moins, en ce qui concerne la portion Tulum. 

Quant aux ruines, le site est plaisant car il domine l’océan. Toutefois, après avoir vu Uxmal, difficile d’être impressionnés par l’endroit. Comme je l’écrivais plus haut, l’excursion était correcte, sans plus. Bof bof en fait ! Nous avons été déçus notamment par la partie snorkeling. À part un Barracuda (morte de rire dans mon tuba en ayant une pensée incongrue pour Cloclo), et une tortue de mer (plutôt cool !), il n’y avait pas grand chose à voir. J’avais gardé un souvenir incroyable d’une sortie snorkeling à Lembongan (Bali) et celle-ci ne lui arrivait clairement pas à la cheville.

 

Aspects pratiques

– Jour 6 –

 

Temps de conduite : 2 heures (quelques bouchons à prévoir au niveau de Playa del Carmen)

Hôtel : Belmond Maroma Resort & Spa – Punta Maroma (à quelques minutes au nord de Playa del Carmen)

Restaurants :

  • Déjeuner :  Nous l’avons sauté (oui, je sais, ce n’est pas bien …)
  • Apéro : Sur la plage au Belmond
  • Dîner : El Restaurante (Belmond)

Conseils pour le site maya :

  • Éviter d’y aller en haute saison  
  • Y aller très tôt, armé de beaucoup d’eau, d’un chapeau et d’une haute protection solaire
     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.