Mexique | Voyages

Une semaine dans le Yucatan au Mexique : le bilan et l’essentiel

12 août 2017

De retour d’une semaine magique au Mexique, nous ne pouvions pas ne pas partager avec vous ces superbes vacances. Que ce soit sur les sites mayas, en ville, à la plage, dans la jungle, au fond d’un cenote ou sur la barrière de corail méso-américaine, on en a pris plein les yeux !

Dans ce post, je vous présente notre itinéraire (un peu de route quand même !). Je vous livre aussi nos bonnes adresses d’hôtels et de restaurants dans la péninsule du Yucatan et partage quelques conseils pratiques pour vous aider à bien préparer votre périple mexicain. 

 

Campeche

 

Notre itinéraire

 

 

Durée du séjour : 7 jours

Points visités (dans l’ordre) : Cancún > Izamal > Merida > Uxmal > San Pedro Ochil > Temozon > Campeche > Temozon > Cenote San Lorenzo Oxam > Punta Maroma > Tulum > Punta Maroma > Cancún.

 

Pour l’itinéraire au jour le jour et les photos qui vont avec, cliquez sur les liens correspondants :

 

  1. De Cancún à Izamal : « la ville jaune »
  2. Un dimanche à Merida la coloniale : la « ville blanche »
  3. La cité maya d’Uxmal et les haciendas San Pedro Ochil et Temozon
  4. Escapade à Campeche la colorée
  5. De Temozon à Punta Maroma en passant par le cenote San Lorenzo Oxman
  6. Tulum : entre ruines et plages
  7. Détente absolue au Belmond Maroma Resort & Spa

 

* * * * *

 

Nos adresses

 

Hacienda San Pedro Ochil

 

Hôtels

 

Les trois étaient très bien, avec une montée en gamme progressive pour finir en apothéose au Belmond. Je vous en dis plus dans les articles correspondants. 

Hotel Hacienda Merida – Merida

Un joli « boutique hotel » idéalement situé à deux-trois rues de tout ce qu’il y a à faire et à voir à Merida. Les chambres sont agréables et correctement climatisées et à part les oiseaux, il n’y a pas un bruit. Le staff est adorable et serviable et le rapport qualité/prix satisfaisant. Élément important, ils disposent d’un parking sécurisé la nuit à quelques mètres.

Hacienda Temozon – Temozon Sur

Perdue un peu au milieu de nulle part entre Merida et Uxmal, cette magnifique hacienda nous a beaucoup plu. Notre suite était splendide. L’ensemble est décoré avec énormément de goût et surtout, on se sent vraiment immergé dans l’ambiance du Mexique colonial.

Belmond Maroma Resort & Spa – Punta Maroma (Playa del Carmen)

Exceptionnel ! On vous en parle plus en détail ici. L’hôtel est situé sur une plage privée paradisiaque. Il y règne un calme absolu à mille lieux des ambiances de Cancún et de Playa del Carmen. L’endroit idéal pour vraiment décompresser. Un niveau de service top. Les photos que j’ai pu prendre ou qui figurent sur leur site ne font vraiment pas justice au lieu. 

 

 

Restaurants

 
Merida

 

La Chaya Maya

Calle 55 entre 60 et 62

Manjar Blanco

Calle 47 entre 58 et 60 – sur le Parque de Santa Ana

Apoala

Calle 55 croisant la 60 – sur le Parque de Santa Lucia

 
Entre Merida et Uxmal

 

Hacienda San Pedro Ochil

 
Campeche

 

Marganzo

Calle 8 #267 – au niveau de la Puerta de Mar

 

Playa del Carmen

 

El Sol

Hotel Belmond Maroma – Carretera Cancún-Tulum KM 51, Punta Maroma, 77710 Playa del Carmen

El Restaurante

Hotel Belmond Maroma – Carretera Cancún-Tulum KM 51, Punta Maroma, 77710 Playa del Carmen

 

* * * * * 

 

Quelques mots sur le Mexique

 

Tulum

 

Notre verdict

Le Mexique est un super compromis pour qui aime associer culture, gastronomie, histoire mais aussi détente. Des ruines mayas aux villes coloniales, de la jungle aux plages de sable fin : il y en a vraiment pour tous les goûts. Et nous, nous avons goûté à tout ! Autant dire qu’en sept jours nous n’avons pas chômé (sauf sur la fin). Le rythme était parfois soutenu mais, en contrepartie, nous avons eu la satisfaction de découvrir des lieux sublimes, d’échanger avec des mexicains charmants et de passer de merveilleuses vacances.

Le climat en juillet/août

Si c’était à refaire, nous irions au Mexique à une autre saison. Certes, ce n’était pas franchement malin de notre part de partir en août, en pleine saison chaude/humide. Mais bon, nous n’avions pas trop le choix et il a fallu faire avec. Si vous projetez de partir en été, soyez conscients qu’on parle de températures avoisinant les 40° chaque jour avec des taux d’humidité délirants. Même en vous rendant sur les sites de bonne heure, vous aurez très chaud. Tellement chaud que certaines visites pourront être partiellement gâchées. Donc gare aux constitutions fragiles et à la déshydratation ! Ça veut dire aussi qu’il est bon de se faire confirmer que les hôtels dans lesquels vous séjournerez/les voitures que vous louerez ont la clim’ (indispensable !)

La sécurité

D’accord, nous n’avons pas été dans les coins qui craignent, donc il est difficile de tirer des conclusions trop générales en matière de sécurité. En tout cas, en ce qui nous concerne, nous n’avons eu aucun problème. Le Yucatan est une région qui accueille beaucoup de touristes, ce qui j’imagine limite les risques. Zéro souci et aucun sentiment d’insécurité non plus. Par comparaison, je me sentais beaucoup moins à l’aise à Naples par exemple. 

Les routes

Le réseau routier principal est correct mais prudence quand même. Parfois tout va bien pendant 50km et vous tombez ensuite sur un trou énorme. Sur les routes moins fréquentées et les axes secondaires, méfiez-vous des ralentisseurs, invisibles à l’oeil nu mais tellement mauvais qu’ils font fréquemment s’échouer certaines voitures. On a notamment failli esquinter sérieusement la voiture de location à plusieurs reprises entre l’autoroute et la ville d’Izamal. La répartition des stations essence est par ailleurs très inégale donc attention si vous devez faire de longs trajets : assurez-vous d’avoir au moins un demi plein d’avance.

 

* * * * * 

 

Conseils pratiques

 

Uxmal

 

Avant de partir

 

Taux de change

Pour éviter de vous faire avoir comme nous par des commissions exorbitantes à l’aéroport, renseignez-vous en amont pour obtenir les meilleurs taux de change. Il faut prévoir pas mal en cash pour notamment les autoroutes, l’entrée de certains sites (cenotes) etc … 

Pour trouver facilement la contrevaleur en euro, mon truc c’était de diviser par dix puis par deux. Exemple : 1 000 pesos font à peu près 100 divisé par deux soit 50€. En fait ça fait un peu moins (47€) mais ça aide à calculer de tête rapidement sans sortir sa calculette pour le moindre truc.

 

La trousse des indispensables 
  • Du répulsif contre les moustiques (vous vous ferez piquer quand même mais ça limitera un peu la casse)
  • Chapeau (vous me remercierez quand vous serez en plein soleil sur un site maya sans ombre)
  • Crème solaire haute protection (sauf si vous tenez absolument à brûler)
  • Crème apaisante pour les piqûres d’insectes et les brûlures
  • Des médicaments : Ne lésinez pas là-dessus. Du paracétamol, du smecta, du spafon et de l’imodium …

 

Sur place

 

GPS

Nous avions loué via Expedia une « grande routière » (une SEAT correcte) chez Mex Rent a Car. Pour info, ne les cherchez pas dans l’aéroport, ils n’y sont pas. Il faut prendre une navette pour arriver à leurs locaux. Grande confusion en ce qui nous concerne. Ensuite, ça a été ultra laborieux pour avoir la voiture et ils nous ont facturé des assurances supplémentaires. Mauvaise humeur ! Ensuite, pas de GPS (que j’avais demandé) à moins de payer (bah voyons !) une sorte d’Ipad avec connexion internet. Heureusement Monsieur Chéri avait souscrit une extension de son forfait pour pouvoir utiliser la 3G au Mexique. C’est comme ça qu’on a réussi à se débrouiller car vraiment, un GPS c’est utile. Certains hôtels sont par exemple bien planqués au fond d’allées en terre. 

Essence

La plupart des stations prennent la carte bancaire. Attention toutefois ! Comme je l’écrivais plus haut, la répartition des stations est très aléatoire. Assurez-vous toujours d’avoir un max d’essence quand vous devez faire une longue distance. Il arrive de ne pas voir une station pendant une heure !

Hydratation 

Boire beaucoup quand il fait très chaud, c’est bien. Mais malheureusement ça ne suffit pas toujours. Afin de vous éviter les désagréments d’une bonne déshydratation (maux de tête et autres joyeusetés), vous pouvez vous procurer en pharmacie et dans certaines stations essence du Suero ou de l’Electrolit : un sérum qui contient des sels minéraux pour prévenir ou traiter la déshydratation.

Précautions sanitaires 

Ne pas boire d’eau du robinet : elle n’est pas potable. De même, évitez les glaçons sauf vraiment dans les hôtels sûrs qui filtrent correctement l’eau avec laquelle ils sont faits. Les crudités, les fruits non épluchés peuvent aussi vous rendre malades, donc prudence.

 

* * * * 

 

En bonus

Le livre de mes vacances au Mexique : le gang des rêves

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.